Loire Atlantique. Un pompier décède lors d’une intervention

Les sapeurs-pompiers du centre d’intervention de Saint-Lyphard, sur la presqu’île de Guérande (Loire-Atlantique), avaient été appelés, ce vendredi soir 5 août, pour une intervention à Herbignac. Un incendie de voiture se serait propagé à une maison.

Dans des circonstances qui restent à élucider, le chef de cabinet du centre, Pascal Allaire, 50 ans, a été victime d’un infarctus au cours de l’opération.
Ses collègues sont immédiatement venus à son secours pour tenter de le réanimer. Le Smur a été appelé et s’est immédiatement rendu sur les lieux. La victime a été transportée à l’hôpital de Saint-Nazaire, alors que son pronostic vital était engagé.

Malgré tous les soins qui lui ont été prodigués, Pascal Allaire est décédé dans la soirée, peu après 20 heures. Le Service Départemental d’Intervention et de Secours (Sdis) 44 a annoncé sa disparition, “avec une grande tristesse” dans un tweet, posté à 22h. Sur les réseaux sociaux, les hommages se sont multipliés.

« C’est dramatique »

Pascal Allaire, marié et père de famille, faisait partie des pompiers depuis des années.

“C’est un drame pour la famille, ses amis et pour tous les sapeurs-pompiers de Loire-Atlantique, a déclaré Michel Ménard, président du conseil départemental et président du conseil d’administration du Sdis, à l’annonce de son décès. Un homme qui s’engage au service des autres, comme le font tous les pompiers, et qui meurt en service, c’est dramatique. » Avec le premier vice-président Bernard Lebeau, il adresse ses condoléances à la famille du défunt.

Pompier depuis l’âge de 16 ans

Né à Guérande, Pascal Allaire n’avait pas quitté la presqu’île, à l’exception d’une pause de huit mois avec les pompiers de Paris, à l’âge de 18 ans.

De retour au pays, il avait trouvé du travail à la mairie de Guérande et évoluait en parallèle avec les sapeurs-pompiers, de grade en grade, de Guérande à Saint-Lyphard, jusqu’à devenir chef de centre et nouveau référent bénévole pour le secteur ouest.

Il a confié que ce qu’il aimait chez les pompiers, « C’était leur générosité envers les autres, le son de la sirène et le prestige de l’uniforme ! » A 12 ans, il était entré à l’école des jeunes sapeurs-pompiers de Guérande et, à 16 ans, il était devenu sapeur-pompier actif.

Pascal Allaire est devenu pompier actif à l’âge de 16 ans. | SDIS 44

Un autre mort l’été dernier

En Loire-Atlantique, il est le deuxième pompier mort en service, après le drame de Pornic l’an dernier. Le 6 juillet 2021, un sapeur-pompier volontaire de 60 ans de Saint-Brévin-les-Pins a disparu en mer lors d’un exercice d’intervention sur un bateau, face au camping de la Madrague.

Il participait à un entraînement en mer, sur un canot pneumatique, et avait été projeté par une vague dans une faille rocheuse au pied du camping. “Il y a des risques en réponse, mais les pompiers sont là pour sauver des vies”, a déclaré, ce vendredi soir, Bernard Lebeau.

Leave a Reply

Your email address will not be published.