“Petit Stream”, le site qui offre dix minutes de gloire aux streamers avec peu de spectateurs

“274 ! Oh mon Dieu. » Mi-euphorique, mi-étourdi, le vidéaste amateur aux commandes de la chaîne Twitch xXen_os compte les personnes qui le regardent jouer en direct, jeudi 4 août. Le jeune homme d’une vingtaine d’années qui était alors actif dans les jeux vidéo Xenoblade Chroniques 3 n’est pas habitué à un tel public : “J’ai toujours fait cinq ou six téléspectateurs [spectateurs], et souvent amis. Ce n’était donc pas pareil. Je tremble ici ! » s’exclame-t-il d’un ton plaisant.

Cet anonyme s’est retrouvé par surprise sous les projecteurs grâce à PetitStream.com. Ce site diffuse du contenu en direct des chaînes Twitch francophones avec moins de cinq téléspectateurs. Pendant dix minutes, les utilisateurs du site (jusqu’à 400 ou 500 personnes au plus fort de la journée) arrivent, tous en même temps, sur un canal choisi totalement au hasard. Ils sont invités à regarder la chaîne, à la commenter, à discuter avec le vidéaste, généralement peu habitué à susciter autant d’intérêt. Avant de tous disparaître à la fin du compte à rebours, zappant collectivement vers la prochaine petite chaîne sélectionnée par Petit Stream. Bref, une version 2022 du fameux “quart d’heure warholien”.

L’inégale répartition des vues sur Twitch

L’objectif de Petit Stream est d’encourager ces vidéastes auprès d’audiences confidentielles, tout en faisant découvrir au public de nouvelles chaînes, explique le Monde Jean-Philippe, son créateur. L’idée a germé dans l’esprit de ce fan de Twitch de 33 ans après avoir lu un article du Monde sorti en 2021 et intitulé « Dans les recoins de Twitch, le monde touchant les streamers sans spectateurs ». Une statistique l’a frappé : 95 % des streamers produisent du contenu pour cinq personnes ou moins.

Il déplore le gouffre qui sépare une minorité à tête de gondole sur la plateforme appartenant à Amazon et la majorité invisible qui l’alimente. « Certains n’ont pas la chance d’être promus alors qu’ils sont déjà très professionnels. Ils ont conçu des peaux et sont très à l’aise devant la caméra », détaille l’autoentrepreneur qui a développé le projet sur son temps libre. Un projet qu’il explique ne souhaite pas monétiser.

Lancé en catimini le 30 juillet et partagé sans tambour ni trompette sur r/france, la principale page francophone du très populaire forum de discussion Reddit, le site suscite immédiatement l’enthousiasme. Au point que, sur la messagerie en ligne Discord, le serveur dédié à Petit Stream attire 1 600 personnes en moins d’une semaine.

« Quelle est votre salade préférée ? »

Le dynamisme des fans est flagrant dans le chat des pages Twitch affichées sur Petit Stream. Interrogées par des spectateurs curieux et enthousiastes, les questions aux streamers affluent : quels jeux recommandent-ils ? Quel âge ont-ils ? Où vivent-ils ? Ou, plus inattendue, « Quelle est votre salade préférée ? “. Un sujet récurrent, d’abord lancé comme une blague, qui alimente aujourd’hui de belles discussions.

Les spectateurs sont également chargés d’expliquer aux streamers déconcertés ce qui leur arrive. « Nous venons passer dix minutes avec vous et nous ne sommes pas des robots ! » prévient un message publié vendredi 5 août dans le chat. En effet, certains streamers incrédules imaginent que l’augmentation inattendue des vues est due à des “bots” (robots) qui génèrent de fausses vues sur Twitch, et peuvent être agacés par celles-ci. Parfois flegmatiques lorsqu’ils essaient de rester concentrés malgré l’afflux de spectateurs, souvent sidérés d’être l’objet d’une telle attention, les streamers (pour une large part) sont surtout toujours très émus d’en profiter, même le temps d’une dizaine de minutes, avec un popularité dont ne jouissent généralement que leurs propres idoles.

Et puis, à la fin du compte à rebours de dix minutes, Petit Stream zappe. C’est le jeu ! Son audience est alors automatiquement redirigée vers un autre compte. Mais ces quelques minutes suffisent à certains streamers pour séduire leur public éphémère, qui parfois s’attarde voire s’abonne. “Avec de la chance, j’atteindrai la cinquantaine [abonnés] », espérons xXen_os. Mission accomplie au terme de son passage sous les projecteurs. Il se réjouit également de voir que sur plus de 270 personnes connectées, une soixantaine ont choisi de rester sur sa chaîne pour l’écouter parler de sa passion débordante pour les jeux de rôle japonais.

Leave a Reply

Your email address will not be published.