Série d’été – Comment va… Toyota ?

C’est l’histoire du verre à moitié plein et de la façon dont on le regarde. Côté verre à moitié vide, avec un seul modèle 100% électrique au catalogue (le bZ4X), et ce depuis quelques semaines seulement, on se dit que le constructeur japonais a pris du retard dans ce domaine par rapport à ses principaux concurrents.

Chez Toyota, on voit le verre à moitié rempli, voire plein. A l’image du carnet de commandes en hausse de 28% en France sur le segment des véhicules de tourisme.

Et pas question de laisser ce beau tableau être terni par le recul des ventes privées de 3,5% des ventes en Europe au premier semestre. Avec 380 400 véhicules vendus, Toyota occupe la troisième place du marché des voitures particulières sur le Vieux Continent, prenant au passage un point de part de marché supplémentaire.

Les modèles les plus vendus en Europe sont la Corolla (104 523 unités dont 85 755 hybrides), la Yaris Cross (77 874 dont 72 874 hybrides), la C-HR (69 383), la Yaris (85 438 dont 66 722 hybrides) et le RAV4 (69 548 dont 72 874 hybrides). 55 579 hybride et rechargeable). Un club de cinq qui représente à lui seul 75% du volume total de la marque.

Série d'été - Comment va… Toyota ?

Toyota est également l’un des derniers grands constructeurs à continuer de se concentrer sur le segment des petites citadines avec sa nouvelle Aygo X.

Série d'été - Comment va… Toyota ?

Dans le même temps, le mix électrifié de Toyota a augmenté de 10 % à 372 896 véhicules. Soit 68% des ventes totales. Mais toujours pas de modèle tout électrique en circulation. Le carnet de commandes du Toyota bZ4X, premier SUV 100% batterie de la marque, vient de s’ouvrir.

Ça previent. La gamme électrique, baptisée BZ, va rapidement s’étoffer. Toyota annonce la commercialisation future de quatre nouveaux modèles : une berline, un SUV 7 places, un SUV coupé et un petit SUV urbain. Sans plus de détails.

Série d'été - Comment va… Toyota ?

Rare constructeur à disposer d’un modèle à hydrogène avec la Mirai, la marque japonaise entend continuer à développer la pile à combustible à hydrogène et montrer que ce type d’énergie est pertinent dans les voitures particulières.

Toyota souhaite également développer les services autour de l’automobile autour de trois axes : le financement et l’assurance, l’après-vente et l’occasion. D’ici la fin de l’année, le groupe Toyota souhaite que 50% de ses ventes soient accompagnées d’un produit financier (contre 45% fin juin 2022) et que 20% des contrats bénéficient d’une assurance (contre 10% fin juin). Enfin, face à la hausse des prix des véhicules neufs, le constructeur japonais souhaite développer ses actions sur l’occasion.

Série d'été - Comment va… Toyota ?

Avec une belle carte à jouer sur l’hybride, un secteur dans lequel Toyota a été l’un des pionniers en lançant la Prius en 1997. A terme en France, le constructeur entend doubler ses ventes de véhicules d’occasion pour atteindre 65 000 unités par an. Par ailleurs, le groupe souhaite que 50% de ses ventes soient accompagnées d’un produit financier (contre 45% fin juin 2022) et que 20% des contrats bénéficient d’une assurance (contre 10% fin juin) .

Série d'été - Comment va… Toyota ?

Le premier constructeur mondial met tout en œuvre pour conserver sa place dans un marché automobile en pleine mutation.

Leave a Reply

Your email address will not be published.