Le tribunal de commerce de Bordeaux relève des “erreurs manifestes” de la commission d’appel de la DNCG

Coup d’envoi du football national Les 10 meilleurs gagnants de la Coupe Gambardella

Un nouveau rebondissement dans la rétrogradation des Girondins de Bordeaux en National 1 ! Ce lundi, le journal Sud ouest Il révèle des détails importants qui vont dans le sens du club d’épaule. Le tribunal de commerce de Purdue a nommé Frank Michel et Thomas Lieberton dans le cadre de la procédure de conciliation lancée par Purdue, qui lutte depuis plusieurs jours pour sa survie. Les conciliateurs pointent quatre erreurs de la part de la commission de recours de la DNCG, qui a confirmé la décision de rétrograder Bordeaux en N1.

La première erreur porte sur l’affirmation de la Commission selon laquelle les 8,25 millions d’euros à verser par la LFP à la suite de l’entrée de CVC au capital de la société commerciale de l’université auraient été intégrés au budget provisoire et n’auraient pas été compris dans les 40 millions d’euros de besoins de financement supplémentaires pour la saison 2022-2023.

– La seconde tourne autour de l’augmentation de capital de 10 millions d’euros promise par Jogo Bonito, le propriétaire du club, lors du rachat en juillet 2021, qui ne devait devenir effective qu’en juin 2022, selon la commission. Mais selon les deux hommes, elle aurait pu être mise en place à l’été 2021.

– Le troisième point fait référence à une augmentation de capital de 10 millions par l’intermédiaire de la société Gérard Lopez, et l’Autorité ne l’a pas pris en considération. Enfin, les conciliateurs « ont constaté que la commission d’appel de la DNCG, au mépris des jugements de valeur statutaires, n’attache aucune valeur juridique », à l’ordonnance du tribunal de commerce assurant que les Girondins ne sont pas en défaut. Cette ordonnance soulignait également le « sérieux de la restructuration » et « l’approbation des accords avec les créanciers ». Toutes ces erreurs pourraient jouer en faveur des Girondins dans leur combat. Les combats continuent.

résumer

Un nouveau rebondissement dans la rétrogradation des Girondins de Bordeaux en National 1 ! Lundi, Sud Ouest a révélé des détails importants allant dans le sens du club de l’épaule. Le tribunal de commerce de Purdue a nommé Frank Michel et Thomas Lieberton dans le cadre de la procédure de conciliation lancée par Purdue, qui lutte depuis plusieurs jours pour sa survie. Les conciliateurs pointent quatre erreurs de la part de la commission de recours de la DNCG, qui a confirmé la décision de rétrograder Bordeaux en N1.

Leave a Reply

Your email address will not be published.