Découvrez les premières images du télescope spatial James Webb

Feu d’artifice ! Mardi après-midi, les agences spatiales américaine, européenne et canadienne ont présenté des visages de l’univers comme nous n’en avons jamais vus auparavant. Ce sont les premières images en couleurs du télescope spatial James Webb (JWST) diffusées depuis son lancement il y a six mois en Guyane, à l’exception d’un aperçu dévoilé il y a quelques heures par le président américain Joe Biden lui-même.

Cet événement vise à démontrer les capacités sans précédent de JWST par rapport à ses prédécesseurs : la lumière la plus lointaine observée a été émise il y a plus de 13 milliards d’années, lorsque l’univers était très jeune. Plus belles et plus précises que toutes les “photos” de l’univers obtenues jusqu’ici, les images révélées mardi montrent deux nébuleuses et un groupe de galaxies.

Parmi les corps célestes choisis pour ce spectacle figure la nébuleuse Carina, l’un des objets les plus brillants du ciel, situé à environ 7 600 années-lumière. Elle a donné naissance à de nombreuses étoiles énormes. Quant à la nébuleuse australienne de l’anneau, NGC 3132, elle prend la forme d’un halo autour d’un couple d’étoiles, un binaire que le télescope peut confirmer.

Cinq Fantastiques

Autre objet immortel, le groupe de galaxies baptisé le quintuple de Stefan, quatre galaxies en interaction les unes avec les autres, une cinquième, plus proche, complètent le tableau. Les agences spatiales ont également présenté une planète géante gazeuse, WASP-96b, où l’eau a été confirmée par Webb, sous forme de nuages.

Dans la nuit de lundi à mardi, la Maison Blanche a dévoilé la première image de l’univers profond, montrant des galaxies qui se sont formées peu après le Big Bang, il y a plus de 13 milliards d’années. Sous l’influence de la gravité, l’amas de galaxies SMACS 0723, beaucoup plus proche, donne une forme allongée intrigante à ces objets lointains. Aucun télescope n’a été capable de voir cela maintenant.

Lancé le 25 décembre par une fusée Ariane 5 depuis la Guyane, le JWST derrière le télescope spatial Hubble en service depuis 30 ans devrait fournir des données et des images pendant deux décennies. Il est le fruit d’un partenariat entre la NASA, l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’ASC canadienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published.