Foot OM – L’OM face à Grégory Schneider, L’Equipe marmonne

Les supporters marseillais n’ont pas apprécié les propos de Grégory Schneider en direct lors de L’Equipe du soir. La chaîne sportive s’est fendue d’un communiqué lu en direct qui n’est vraiment pas très clair.

On ne sait pas si, comme Gilles Favard, mis au placard pour ne pas être dans la dentelle, les dirigeants de la chaîne L’Equipe sacrifieront Grégory Schneider, mais c’est évident, le journaliste de Libération n’a pas gagné que du positif revient sur la chaîne sportive. Pour avoir évoqué en direct, et donc sans filtre, le passé de l’Olympique de Marseille, et notamment le fameux épisode VA-OM, qui avait valu aux dirigeants olympiens une peine de prison, et pour avoir lié cela à la victoire marseillaise en Ligue des champions 1993 , Grégory Schneider a été foudroyé. Au point même que sur l’antenne de France Bleue Provence, un journaliste a attaqué son confrère en termes injurieux. On attendait donc de savoir quelle allait être la réaction de la chaîne L’Equipe, et ça tombe bien, c’est Giovanni Castaldi qui est revenu vendredi soir sur les propos de son confrère.

La chaîne L’Equipe ne se mouille pas

Dans une séquence digne de Malaise TV, l’animateur a lu un communiqué très diplomate, mais qui n’a finalement convaincu aucun des deux camps, semblant à la fois soutenir Grégory Schneider tout en le critiquant. ” Lors de l’émission de jeudi, un de nos débats a suscité une grande émotion, et nous tenons à vous rappeler que l’ADN de L’Équipe du soir est de débattre dans le respect de chacun, favorisant ainsi le pluralisme et le débat. démocratie autour d’un sport. On nous a rappelé hier qu’il faut toujours rester vigilant et exercer notre métier de journaliste avec passion. », a lu, sans sourciller, Giovanni Castaldi, conscient de l’impact de cette histoire sur les réseaux sociaux, certains supporters appelant au boycott de la chaîne sportive. Du côté de Grégory Schneider, on a répondu à ceux qui voulaient que l’OM l’attaque pour diffamation, le journaliste de Libération citant le procès-verbal du procès dans l’affaire VA-OM pour étayer sa thèse.

Leave a Reply

Your email address will not be published.