La section paloise, bien qu’indisciplinée, s’impose devant Biarritz 22 à 0

Conquête hésitante

Première sortie d’un effectif remanié, absents (Rey, Gorgadze, Manu), manque de préparation par rapport au BOPB, plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Mais une chose est claire : la Section Paloise est apparue en décalage dans les Hautes-Pyrénées. Une conquête un peu hésitante avec deux premiers lancers abandonnés – ballon volé puis penalty pour hors-jeu. Sur la première mêlée défensive, un penalty est également venu aggraver la colonne des fautes paloises… Pourtant, le total était déjà conséquent avec trois pénalités concédées dans les dix premières minutes pour atteindre neuf à la mi-temps.

Une indiscipline qui sautait aux yeux car Pau n’a pas vraiment ébloui ailleurs. Au-delà des interventions tranchantes d’Eliott Roudil et de Luke Whitelock, l’impression de puissance dégagée par le fantôme Jimmy Maximin, il y a eu aussi beaucoup de ballons lâchés, comme sur ce contre qui aurait dû faire mouche si Laporte avait maîtrisé la passe de Daubagna (10e ).

La Section Paloise a affronté Biarritz à Saint Lary, dans les Hautes-Pyrénées ce vendredi à 19 heures

JPGIONNET

Après, l’investissement en défense a encore été suffisant pour mener à la pause. Si Barrett avait échoué d’un souffle devant la ligne basque après un ballon tapé à suivre dans le prolongement d’un ruck gagnant (20e), les attaquants ont fini par s’installer et sur une touche de penalty, Youri Delhommel a mené victorieusement le maul pour pointer vers la terre promise (28, 5-0 après la transformation ratée d’Henry).

Pour le déclic, il a encore fallu patienter un peu : sur le renvoi Hamonou a commis un attaquant.

Et l’indiscipline a persisté même après la 40e minute. De quoi rater des occasions nettes comme à la 50e : au lieu d’un essai, un penalty pour avoir rampé devant la ligne. A la 52e, un rush de Daubagna a également été annulé sur arbitrage.

Changements et autres dynamiques

Mais les changements massifs à la mi-temps ont tout de même donné un nouvel élan, emmené notamment par Debaes, promu numéro 10.

Dans ce contexte, entre une défense vigilante et des attaquants devenus dominants en conquête directe, Pau, soudain calmé (4 pénalités seulement en seconde période) ne craint plus rien. Ex du BOPB, Romain Ruffenach a fêté son arrivée en Béarn par un doublé : un essai après une touche de penalty (56e), un autre en sautant derrière un ruck après une touche maîtrisée (63e), l’affaire était classée.

Il ne restait plus qu’à l’embellir en gardant la ligne nette et c’était mission accomplie, avec en prime un dernier essai de Pinto (80e) après une attaque de Le Bail. C’est un indicateur de l’état d’esprit et de la capacité à courir après les Biarrots

Le travail reste en cours, la perfection attendra peut-être même au-delà du prochain match amical vendredi prochain face au Stade Montois. Mais, en tant que tel, ce n’est pas un mauvais début.

La fiche technique : Pau – Biarritz 22 à 0

Section Paloise 22
Première moitié:
Laporte-Pinto, Roudil, Vatubua, Barrett ; Henri, Daubagna ; Whitelock, Jospeh, Hamonou ; Maximin, Cummins ; Papidze, Delhommel, Sénèque
Deuxième mi-temps
Mondinat – Pinto (Barrett 64e puis Pinto 78e), Gailleton, Vatubua (Roudil 64e), Barrett (Laporte 49e) ; Debaes, Daubagna (Le Bail 64e); Puech, Hamonou (Whitelock 66e), H. Auradou ; Cheveux, Ducat; Van Dyk (Corato 64e puis Parrou 78e), Ruffenach, Parrou (Tailhades 70e)
Gérant : S.Piqueronies
Biarritz Olympique 0
Lonca-Fariscot, Perraux, Tomané, Barry-Bosch, Couilloud ; Hébert, Dyer, O’Callaghan ; Tyrell, Motoc ; Nutsubidze, Soury, Millar
Entrée en jeu : Sauveterre, Erdocio, Ma’afu, Augry, Germain, Artru, Cadot, Tabidze, Morgan, Martin, Jonas, Renaud, Aurreko, Herron, Speight.
Entraîneur : Matthew Clarkin
A Saint-Lary (stade Sainte-Marie), Pau a battu Biarritz 15-0. Mi-temps : 5-0
Arbitre: M. Caballero
Pour Pau 4 essais Delhommel (28e) Ruffenach (56e, 63e), Pinto (80e), 1 transformation Debaes (80e), 1 transformation Debaes (80e)
L’évolution que vous marquez : 5-0 (Mi-temps), 10-0, 15-0, 20-0 (score final)

Leave a Reply

Your email address will not be published.