Accident mortel au Mont-Blanc : qui était Adèle Milloz, championne du monde de ski alpinisme retrouvée morte dans le massif ?

l’essentiel
Adèle Milloz, 26 ans, championne de ski-alpinisme, a été retrouvée morte vendredi 12 août en fin de journée alors qu’elle était accompagnatrice en haute montagne. Son client de 30 ans a été retrouvé à ses côtés.

Adèle Milloz, figure prometteuse du ski-alpinisme, est décédée vendredi lors de l’ascension de l’Aiguille du Peigne dans le massif du Mont-Blanc. Elle a servi de guide à un client d’une trentaine d’années, également retrouvé mort.

Cette ascension ne présentait pas de difficulté majeure pour une habituée de la montagne comme Adèle Milloz. Les secours ont précisé que l’accident n’était pas lié à un éboulement ou à un glissement de terrain. Les gendarmes du peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix (PGHM) ont ouvert une enquête.

Un alpiniste expérimenté

La jeune fille de 26 ans a été couronnée de plusieurs titres mondiaux, européens et nationaux en ski-alpinisme. Elle aimait aussi particulièrement le parapente.

A l’âge de 6 ans, elle débute le ski de randonnée grâce à son père guide de haute montagne et sa mère monitrice de ski.

Sa carrière débute en 2011 lorsque Thierry Galindo, l’actuel entraîneur de l’équipe de France de ski alpinisme, la repère lors d’un stage fédéral à Tignes. Mais c’est en mars 2012 qu’elle remporte sa première médaille d’argent aux Championnats d’Europe.

Gendarme puis accompagnateur en montagne à la fin de l’été

Elle avait rejoint les rangs du PGHM comme gendarme volontaire en 2015 alors qu’elle n’avait pas encore 20 ans. Elle a ensuite pu participer aux Jeux Mondiaux Militaires de Sotchi en 2017 où elle a remporté deux médailles d’or.

En 2018, Adèle Milloz avait gravi les pentes enneigées de l’Etna et remporté son titre européen senior. Par la suite, elle avait mis ses carrières de sportive et de policière entre parenthèses afin d’obtenir son diplôme de guide.

Elle devait passer l’examen final à la fin de l’été, devenant ainsi la plus jeune femme guide de France. Depuis plusieurs années, elle s’engage pour la promotion de la montagne auprès des femmes, notamment en encadrant des parcours 100% féminins.

Son décès vient s’ajouter à la liste des skieurs-alpinistes disparus en montagne ces dernières années. Stéphane Brosse est décédé le 17 juin 2012 à l’Aiguille d’Argentière et Idriss Hirsh est décédé à seulement 23 ans sur l’Eiger le 19 mars 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published.