Ecowatt, la “météo de l’électricité” sur laquelle RTE veut s’appuyer pour passer l’hiver

Ecowatt classe le niveau de consommation d’électricité en quatre niveaux : vert, jaune, orange et rouge. monecowatt.fr

L’appareil envoie des alertes aux utilisateurs en cas de tension sur le réseau. Un outil utile lorsque l’arrêt des centrales nucléaires et la guerre en Ukraine compliquent l’approvisionnement en électricité.

C’est un service encore peu connu, mais qui pourrait s’avérer précieux durant l’hiver à venir. Un hiver qui, avec la double menace d’une coupure des approvisionnements en gaz russe et de l’arrêt des centrales nucléaires, s’annonce tendu sur le réseau électrique. Ecowatt, c’est son nom, c’est une sorte de “météo électricité» qui permet aux Français de connaître en temps réel le niveau de consommation d’électricité région par région, et d’être alerté en cas de risque de coupures d’électricité, afin d’adapter leur consommation.

Développé par RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, et l’Ademe, l’agence de la transition écologique, cet outil soutenu par le ministère de la Transition écologique existe depuis près de quinze ans en Bretagne et douze ans en Provence. -Alpes-Côte d’Azur (Paca). Il a été étendu à l’ensemble du territoire national en novembre 2020. A la rentrée prochaine, il fera l’objet d’une campagne de communication à destination du grand public, principalement sur les réseaux sociaux, explique RTE.

VOIR ÉGALEMENT –“On pourrait couper l’électricité aux particuliers cet hiver”

Ecowatt est disponible gratuitement sur un site internet, monecowatt.fr, sur lequel est affichée une carte de France, où chaque région est associée à une couleur : vert, jaune, orange ou rouge. Vert signifiant que la consommation d’électricité dans la région est “raisonnable“, jaune qu’il est haut, orange que le système électrique est “dans une situation tendue“, Et rouge “dans une situation très tendue», avec un risque de coupures.

UN “coupure d’alerte vigilance»

Plutôt que de devoir se rendre régulièrement sur le site internet pour suivre sa consommation d’électricité, Ecowatt offre à chacun (particuliers, entreprises, collectivités, associations) la possibilité de s’inscrire à un “coupure d’alerte vigilance“. Lorsque la consommation d’électricité est trop élevée et qu’il y a un risque de coupure, c’est envoyé par SMS et mail aux Français concernés”,inciter chaque citoyen à réduire ou réorienter sa consommation», explique RTE.

«Vous saurez quels éco-gestes sont les plus efficaces et quand les appliquer», indique le responsable, qui recense déjà sur son site un ensemble d’éco-gestes, à domicile (éteindre le chauffage d’une pièce en cours de ventilation, couvrir les casseroles, éviter de recharger son portable entre 8h et 13h et entre 17h : 30h30 et 20h30) comme au bureau (nettoyer sa boîte aux lettres, imprimer des documents uniquement si nécessaire et recto-verso, privilégier les échanges audio à la vidéo, etc.) .

Ecowatt n’est donc pas “basé sur la bonne volontédes consommateurs, souligne Julien Teddé, directeur général du courtier en énergie Opéra Énergie. Le service vise à responsabiliser les utilisateurs du réseau électrique, en les faisant contribuer à son bon fonctionnement. “En participant à cette initiative citoyenne, vous contribuez à assurer l’approvisionnement en électricité de tous.», peut-on lire sur le site Ecowatt.

Carrefour et Casino nouveaux partenaires

Et cela semble fonctionner. Le 4 avril, par exemple, RTE a activé l’alerte orange Ecowatt au niveau national, appelant à des éco-gestes entre 6h et 12h. »La mobilisation des particuliers, des entreprises et des collectivités a permis d’économiser 800 mégawatts (MW) en pointe de consommation», s’est félicité RTE dans un communiqué publié peu après. “Soit l’équivalent de deux fois la consommation de la ville de Montpellier et presque la puissance d’un réacteur nucléaire“. Le signal rouge Ecowatt ne s’est déclenché qu’une seule fois, lors de la vague de froid de janvier 2021.

Quant aux collectivités locales, près de 50 ont signé un partenariat avec Ecowatt depuis la généralisation du dispositif en 2020. De grandes entreprises s’y mettent également. Le mois dernier, Carrefour puis le groupe Casino ont signé la charte Ecowatt. Concrètement, Carrefour s’engagepour promouvoir une électricité plus responsabledans ses magasins, à travers quatre actions (changement de l’éclairage LED, fermeture des meubles frigorifiques, conversion des groupes frigorifiques au CO2, formation des équipes en magasin et de maintenance), et «réduire temporairement sa consommation d’énergie en cas de pics”, par exemple en baissant l’intensité lumineuse des magasins et en diminuant le chauffage.

De son côté, Casino, également propriétaire des enseignes Monoprix et Franprix, désignera une personne chargée de recevoir les alertes Ecowatt dans chaque magasin et chaque site administratif. “Les responsables Ecowatt du groupe peuvent décider de réduire la consommation de certains équipements entre 8h et 13h et entre 18h et 20h, de moduler l’intensité électrique des locaux ou d’optimiser l’utilisation du chauffage.», détaille le groupe. L’appareil suffira-t-il à passer l’hiver prochain sans encombre ? Pour éviter le “coupure électrique», RTE dispose évidemment d’autres leviers, mais ils sont plus lourds, puisqu’ils vont de la coupure des grands sites industriels au délestage chez les particuliers.


VOIR ÉGALEMENT – Faut-il construire de nouvelles centrales nucléaires ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.