Alerte météo : Orages violents et fortes pluies dans le sud

Par Régis CREPET, météorologue

La météo complète en direct par téléphone au

3201*

Du mardi 16 août à 16h00 au mercredi 17 août à 22h00

Situation

De nouvelles intempéries se mettent en place ce mardi en fin de journée et se maintiennent jusqu’à mercredi soir dans le sud-est de la France. Il s’agit d’orages violents et de fortes accumulations de pluie avec un risque d’inondation, notamment pour mercredi.

Ces intempéries sont liées à une dépression qui progresse lentement du Golfe de Gascogne vers la Méditerranée. Cette dépression, alimentée par l’air frais de l’Atlantique, est ralentie dans sa progression par de l’air très chaud remontant de la Tunisie vers l’Europe centrale. Facteur aggravant, la température remarquablement élevée de la mer Méditerranée risque d’augmenter la violence des tempêtes qui se forment au-dessus de ces eaux chaudes.

En conséquence, on peut s’attendre à des pluies intenses et de très forts orages, des averses de grêle et de puissantes rafales de sud à 100 km/h depuis l’Occitanie jusqu’au sud du Massif central mardi, puis dans la vallée du Rhône et en région PACA. ce mercredi. Les cumuls de pluie peuvent atteindre 80 à 100 mm au passage des orages avec, au total, des cumuls allant jusqu’à 200 mm dans les Cévennes.

Les crues et crues éclair des rivières et torrents de montagne sont également à craindre car ces pluies représentent localement, en 48 heures, l’équivalent de 3 semaines à 1 mois de précipitations, principalement dans les Cévennes. Les pluies brutales ne peuvent s’infiltrer dans les sols durcis par la sécheresse puis ruisseler rapidement, ce qui peut provoquer des « crues éclair » dangereuses pour les riverains de ces rivières et campings.

En mer, le vent marin se lève ce mardi après-midi jusqu’à 80 km/h, ce qui va soulever la mer : des vagues de 1m50 à 2 m sont possibles, ce qui peut provoquer de fortes vagues sur les plages du Languedoc-Roussillon.

Observation

Ce mardi matin, la perturbation responsable des intempéries à venir est déjà présente ce matin dans l’ouest de la France. Ainsi, des orages éclataient déjà en Nouvelle-Aquitaine, conformément aux prévisions. Cette évolution confirme la dégradation à venir cet après-midi en Occitanie lorsque ces orages arriveront dans la région.

Évolution

Voici la chronologie de ces intempéries

Ce mardi après-midi, à l’approche de la dépression (ou goutte froide) sur le golfe de Gascogne, les premiers orages se forment dans le sud-ouest et progressent sur l’Occitanie. Ces orages atteindront le sud du Massif central et les Cévennes en fin d’après-midi et en soirée.

En détails :

Entre 16h et 18h, des orages, ponctuellement forts avec risque de grêle, éclatent en Midi-Pyrénées mais aussi dans l’Aude, l’Ariège et les Pyrénées-Orientales. C’est le début de la dégradation pour l’Occitanie. Dans le même temps, le vent marin augmente sur le littoral des Pyrénées-Orientales, de l’Aude puis de l’Hérault, jusqu’à 70 km/h, formant de fortes vagues sur les plages.

Entre 18h et 20h, de violents orages éclatent dans les départements de l’Aude, de l’Hérault, du Tarn et de l’Aveyron : ils progressent lentement si bien que de fortes accumulations de pluie peuvent tomber brutalement et donner des nappes d’eau de 30 à 50 mm en une demi-heure, ce qui est susceptible de provoquer de fortes le ruissellement et les inondations, comme ce week-end. Des cumuls de 100 mm sont possibles dans cette période. Sur la côte, en plus du vent marin, des trombes marines et même des tornades sont possibles dans la plaine de l’Hérault. Dans le même temps, de violents orages éclatent également dans le Limousin, pouvant provoquer des orages de grêle et des pluies cumulées de 30 à 50 mm.

Ce mardi soir, des orages peu mobiles vont éclater en Languedoc-Roussillon. Ils seront parfois violents, accompagnés de pluies intenses ainsi que d’un risque de grêle. Dans le même temps, le vent de mer se renforcera à 70 km/h, soulevant une forte houle de sud. Les accumulations totales de précipitations sous les orages les plus forts peuvent atteindre 100 à 120 mm en soirée.

Entre 20h et 22h, les foyers orageux progressent lentement sur l’Hérault, l’Aveyron en direction de la Lozère. Les accumulations locales de pluie peuvent atteindre 50 à 80 mm d’eau ce soir, avec de la grêle et des rafales de vent pouvant atteindre 80 à 100 km/h au passage de l’orage.
Parallèlement, d’autres orages assez forts circulent également du Limousin vers le nord de l’Auvergne et vers la région Centre, ainsi qu’en Normandie, mais dont les cumuls resteront inférieurs à ceux de l’Occitanie.

Dans la nuit de ce mardi à mercredi, les orages se calmeront temporairement, s’arrêtant avant de reprendre tôt mercredi matin. L’amélioration sera réelle côté Roussillon jusqu’à l’Aude et le Tarn, mais ne sera que temporaire dans les Cévennes et la basse vallée du Rhône.

Entre 22h et minuit :
Les plus gros orages circulent lentement du nord de l’Hérault vers le Gard (surtout la partie ouest des Cévennes), la Lozère et la Haute-Loire. Le maximum d’intensité est attendu dans l’ouest du Gard avec de fortes pluies pouvant apporter 30 à 40 mm en peu de temps. Il peut donc tomber, au passage de l’orage, entre 50 et 100 mm localement. A noter également que pendant cette période, les orages du Limousin continuent de progresser vers la région Centre, étant plus dispersés mais parfois assez forts avec des cumuls pouvant atteindre 20 à 30 mm localement.

A partir de 2h du matin, de façon globale, une accalmie se dessine sur le front des orages : ceux-ci se dispersent en perdant en intensité dans toutes les régions. Cependant, quelques averses orageuses continuent tout de même sur les départements des Cévennes ainsi qu’en Nouvelle-Aquitaine.

Evolution pour mercredi :

Ce mercredi sera la journée la plus critique de cet épisode méditerranéen. En effet, les orages se poursuivront toute la journée de la Provence au Languedoc jusqu’aux Cévennes, apportant des cumuls de pluie très importants. Ces intempéries toucheront également, dans une moindre mesure, l’Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que la Provence Côte d’Azur.

En détail, pour ce mercredi :

En début de matinée, les pluies orageuses ont été assez réparties et de longue durée entre les Cévennes et l’Auvergne. Ces orages sont les plus forts de la chaîne des Cévennes où les accumulations de pluie persistent, ce qui peut alors provoquer des réactions des rivières et torrents de montagne. Les cumuls peuvent atteindre 150 mm dans les Cévennes, et 50 à 100 mm localement jusqu’en Haute-Loire.

Au cours de la matinée, les pluies et les orages se sont rapidement propagés sur tout l’ouest du couloir rhodanien, des Cévennes à la Haute-Loire et la Loire. Des cumuls pluviométriques assez généralisés de 50 à 100 mm y sont attendus, avec ponctuellement 150 mm. Quelques orages, ponctuellement violents mais plus isolés au départ, éclatent déjà dans la basse vallée du Rhône jusqu’aux Bouches-du-Rhône et peuvent même glisser le long du littoral jusqu’au Var. Ces orages peuvent provoquer des orages de grêle, des cumuls soudains de 50 mm, tandis que des trombes marines peuvent se former sur le littoral.

A midi et en début d’après-midi, l’activité orageuse la plus violente est concentrée dans la basse vallée du Rhône, entre le Gard et les Bouches-du-Rhône, affectant également la Provence.

Mercredi après midi : l’activité orageuse la plus intense persiste entre la basse vallée du Rhône, l’Ardèche et la Drôme. L’ouest du Vaucluse pourrait également connaître de forts orages. Les cumuls totaux, sur ces secteurs, pourraient alors être de l’ordre de 100 à 150 mm, avec un risque de les dépasser localement. Cette situation pourrait alors provoquer des réactions de cours d’eau, des inondations et des coupures de routes. Il s’agit d’une situation précoce pour cette période de l’année.
Les orages devraient se poursuivre jusqu’en fin d’après-midi avant une accalmie assez nette et rapide en soirée et dans la nuit suivante.

Voici les caractéristiques de ces intempéries
– une survenue très précoce de ce type d’événement, qui débute en moyenne en septembre.
– les orages électriques, qui peuvent s’accompagner localement d’orages de grêle et de rafales de vent entre 80 et 100 km/h ponctuellement.
– succession de périodes pluvieuses (jusqu’à 200 mm dans les Cévennes et 100 mm sous des orages stationnaires près du littoral), entraînant un risque assez élevé de ruissellement urbain, voire d’inondations et de crues éclair des torrents de montagne.
– un vent fort de sud-est qui soulèvera la mer avec une forte houle venant du large (vagues de près de 2 m), avec un risque de vagues déferlantes et de submersion côtière sur les plages.
– enfin, la conjonction de fortes pluies gonflant les fleuves côtiers et du vent fort de sud à sud-est venant de la mer pourrait précisément ralentir l’écoulement des eaux des fleuves vers la mer, augmentant le risque d’inondation côtière.

Liste des départements concernés

Leave a Reply

Your email address will not be published.