Cac 40 : Le CAC 40 poursuit sa remontée et frôle les 6 600 points à la clôture

(BFM Bourse) – Porté en fin de séance par un regain de confiance du côté de Wall Street, l’indice parisien a signé une cinquième hausse consécutive, de 0,3%.

La Bourse de Paris est parvenue à consolider son cours haussier mardi, le CAC 40 approchant les 6.600 points à la clôture. L’indice a enchaîné une cinquième séance dans le vert et a terminé sur une hausse de 0,34% à 6.592,58 points, retrouvant des niveaux proches de la mi-avril.

Après une ouverture hésitante, les indices américains ont retrouvé du dynamisme en fin de séance européenne, ce qui a soutenu la tendance des marchés du Vieux Continent. Les résultats financiers du géant de la distribution Walmart ont rassuré Wall Street, le numéro un américain de la grande distribution ayant relevé sa prévision de résultat opérationnel ajusté pour l’ensemble de son exercice 2022-2023.

L’absence de catalyseurs n’a toutefois pas incité les opérateurs du marché à prendre trop de risques. Principale statistique européenne publiée mardi, l’indice ZEW, qui mesure la confiance des investisseurs allemands, a légèrement reculé en août, de 1,5 point, pour s’établir à -55,3 points, après avoir chuté de 26 points en juillet. Cet indice, qui est construit à partir de la balance entre les opinions positives et négatives des investisseurs, n’a pas eu d’influence majeure sur la séance.

Des incertitudes encore fortes

“Les marchés sont toujours assiégés par les incertitudes”, a déclaré Stefan Kreuzkamp, ​​directeur des investissements du gestionnaire d’actifs allemand DWS. “Les perspectives de croissance ne sont pas très encourageantes, le danger d’inflation est loin d’être écarté, donc les banques centrales vont probablement continuer à augmenter leurs taux d’intérêt”, ajoute-t-il.

A ce titre, la Réserve fédérale américaine (Fed) publiera mercredi soir son “minute”, c’est-à-dire le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire. Les investisseurs à la recherche d’indices sur l’évolution des décisions des banques centrales décortiqueront attentivement ce document.

Côté valeurs, le groupe minier et métallurgique Eramet s’est démarqué en prenant 7,4%. Comme d’autres valeurs de son secteur, le titre a été porté par les bons résultats de son comparable australien BHP qui a publié un bénéfice net multiplié par près de trois pour son exercice 2021-2022, clos en juin.

L’opérateur aéroportuaire ADP gagne 2,1% soutenu par UBS qui relève son objectif de cours à 150 euros contre 121 euros auparavant, réitérant sa recommandation à “neutre”.

Hors SBF 120, Navya a initialement bondi de 15% en début de séance suite à l’annonce d’un partenariat pour un projet de navette autonome en Ecosse. Le titre a ensuite renoncé à ses gains et le titre a terminé en légère hausse de 0,3 %.

Sur le marché des changes, l’euro grignote 0,1% face au dollar à 1,0168 dollar. Les contrats pétroliers, pour leur part, affichent une nouvelle baisse. Le brut Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a chuté de 2,28 $ à 92,79 $. Le contrat de septembre pour le pétrole brut léger non corrosif (WTI) coté sur le Nymex est en baisse de 2,40 $ à 87,01 $.

Par Julien Marion

Tradingsat Tradingsat – ©2022 BFM Bourse

Leave a Reply

Your email address will not be published.