“C’était aussi des jumeaux” : Familles nombreuses, une candidate fait des révélations sur ses fausses couches

Dans Familles nombreuses, la vie en XXL, Amandine Pellissard fait incontestablement partie des vedettes. A la tête d’une tribu de huit enfants, elle s’amuse à partager son quotidien forcément très mouvementé, à la fois devant les caméras de TF1 mais aussi sur ses réseaux sociaux. Et à sa communauté, elle ne veut rien cacher, même les moments les plus sombres. En juillet 2021, la femme d’Alexandre révélait par exemple avoir fait une fausse couche alors qu’elle attendait son neuvième enfant.

Un drame qui n’était malheureusement pas une première pour Amandine Pellissard. En effet, lors d’une interview pour Star de la télévisionelle a dit qu’elle avait perdu plusieurs bébés pendant la grossessey compris un “Il n’y a pas longtemps“. “Mais je n’en ai pas parlé. Je l’ai évoqué brièvement et malgré tout je reste positif. Je me dis que si le neuvième enfant n’arrive pas tout de suite, ce n’est pas pour rien. On le veut très fort mais je ne me torture plus l’esprit», a-t-elle expliqué. Amandine Pellissard continue néanmoins d’espérer que son rêve ultime se réalisera : celui d’avoir des jumeaux. Une façon pour elle de réparer le passé.j’ai eu deux grossesses gémellaires : Octave avait un jumeau. C’est pourquoi je l’ai su très tard, j’avais 4 mois. Il n’a pas survécu. J’ai fait une fausse couche que j’ai pris pour un retour. Et la fausse couche que j’ai eue après notre mariage il y a deux ans était aussi des jumeauxelle a rapporté. Il y a un an c’était une fausse couche normale à 14 semaines et la troisième je ne pense pas. Je n’avais même pas fait d’échographie.”

La candidate essaie tant bien que mal de rester optimiste quant à une éventuelle expansion de son clan, mais elle reconnaît que plus le temps passe, plus il lui est difficile d’effacer les échecs. “Si nous devons avoir un neuvième enfant, ça arrivera quand mon corps sera prêt à l’accueillir. On le désire fortement avec Alexandre mais je n’en parle pas car J’entrais dans une sphère où ça commençait à me rendre malheureux. Mon mari était bouleversé et touché de me voir pas bien, de faire des fausses couches… Le problème c’est que quand on en parle toute la journée, le cerveau y pense. J’ai essayé de me protéger», a-t-elle ajouté pour justifier sa réserve sur le sujet. Et désormais, elle laisse place au destin : «On ne fait plus de tests d’ovulation, de calculs de cycle… Je veux avoir un neuvième enfant dans les mêmes conditions que les autres.“C’est tout ce qu’on veut pour lui !

Leave a Reply

Your email address will not be published.