Grèce : sur l’île de Santorin, quatre jeunes Français soupçonnés d’avoir tabassé et braqué un touriste espagnol

Invités par le snapchateur “La Flèche” sur l’île de Santorin en Grèce, quatre jeunes Français âgés de 16 à 20 ans auraient passé à tabac un touriste espagnol qui s’y trouvait avant de lui voler son téléphone. La victime est actuellement dans un état critique. Le mineur a été libéré et les trois adultes ont été emprisonnés.

Un incident sur une île réputée pour sa sécurité. Le snapchatter de “La Flèche”, originaire de la région parisienne, a fait acte de générosité en invitant quatre jeunes de son quartier de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), âgés entre 16 et 20 ans, à passer leurs vacances sur l’île de Santorin en Grèce sans dépenser un centime. L’influenceur s’est occupé de la réservation des billets et de l’hôtel ainsi que des frais de nourriture et d’activité.

« Étant jeune, j’ai eu la chance de partir en vacances avec des organismes qui aidaient des jeunes qui n’avaient pas forcément les moyens de partir en vacances. J’ai eu envie de le reproduire”, a confié l’influenceur.

“J’ai commencé à mobiliser ma communauté sur Snapchat pour m’aider à lever des fonds. Avec ceux-ci j’ai acheté des billets d’avion et j’ai réservé des hôtels et fait un petit circuit à Santorin. Tout cela pour faire plaisir aux jeunes afin qu’ils se dépaysent et puissent se mêler, discuter et faire des rencontres », a-t-il ajouté.

Une trentaine de policiers montent à bord du groupe

Pourtant, le jeudi 11 août, lorsque “La Flèche” a décidé d’accorder 45 minutes de temps libre aux jeunes, ces derniers en ont profité pour tabasser un touriste espagnol de 33 ans avant de lui voler son téléphone portable. Les criminels ont alors rejoint l’influenceur sans que ce dernier ne soit au courant de l’incident.

Le lendemain soir, « La Flèche », accompagnée des quatre jeunes, se rend au restaurant. “Je les ai sentis bizarres”, a-t-il déclaré. Soudain, une trentaine de policiers arrivent à l’intérieur du restaurant et interpellent l’influenceur et les quatre individus.

“Je commence à demander à la police ce qui se passe (…) le policier me dit directement : ‘Monsieur, on sait que ce n’est pas vous, on l’a vu sur la caméra.’ Il s’est passé quelque chose de grave hier en ville”, a déclaré le Snapchateur.

« Le policier m’a dit : “les jeunes qui sont avec toi ont laissé une personne entre la vie et la mort” (…) Quand il m’a dit ça, mon cœur s’est élevé dans ma tête et est descendu sur mes pieds avant de remonter, ” il ajouta.

@klayzrr Réponse à @klayzrr #greece #santorini #foryoupage #foryou #pourtoi #lafleche #ingrate ♬ son original – AKASHII

“J’ai honte d’avoir amené des ingrats”

Le suspect s'est suicidé lorsqu'il a vu les policiers venir vers lui. [BERTRAND GUAY / AFP]

Au commissariat, “La Flèche” affirme avoir dénoncé “l’ingratitude” des quatre jeunes tout en niant sa responsabilité dans les faits survenus la veille. “Heureusement tout était enregistré sur Snapchat, je leur montre toutes les démarches que j’ai faites depuis un mois (…) Le policier m’a pris dans ses bras”, a-t-il expliqué.

Le touriste espagnol a été soigné dans l’hôpital le plus proche avant d’être transféré à Athènes, où il demeure dans un état critique. « Quand j’ai vu le visage du touriste, j’ai presque pleuré. J’ai honte d’avoir ramené des ingrats, je ne sais pas s’il y a un mot pour décrire ce qu’ils ont fait », a dénoncé « La Flèche ».

A l’heure actuelle, les quatre jeunes ont été conduits au parquet de Naxos. Ils font l’objet d’une plainte pour “coups et blessures aggravés” ainsi que de “vol” et ont été jugés mardi à Naxos.

Selon “La Flèche”, le mineur de 16 ans a été libéré. Les trois adultes âgés de 18 à 20 ans ont été incarcérés.

Selon le média grec News 24/7, lors de leur arrestation, les individus étaient en possession de trois téléphones, de la somme de 460 euros et d’une carte de crédit.

Leave a Reply

Your email address will not be published.