la chasse aux suspects se poursuit après le meurtre par balle d’un jeune homme

La victime, un homme de 25 ans, a été mortellement abattue lundi 15 août lors d’une rixe, après avoir demandé au conducteur d’un scooter d’arrêter ses passages habituels, selon le procureur de la République de Colmar.

Article écrit par

Posté

Mise à jour

Temps de lecture : 1 minute.

Les premiers éléments de l’enquête ont permis de reconstituer une partie des faits qui ont conduit à l’assassinat par balle d’un Afghan de 27 ans à Colmar (Haut-Rhin) le lundi 15 août, selon un communiqué du parquet de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard, mardi 16 août.

Selon le procureur, “la victime et ses amis étaient gênés par le passage régulier d’un scooter sur le trottoir”. Aux victimes “a demandé au chauffeur de s’éloigner”mais le chauffeur “l’a insulté et lui a promis qu’il reviendrait avec des renforts”ajoute le magistrat.

Le chauffeur est revenu “un peu plus tard” de même que “plusieurs individus”et “une bagarre” a éclaté, selon le communiqué. “Dans le cadre des protagonistes dispersés, un coup de feu a été tiré par un individu, selon des témoins”, a déclaré le magistrat. La victime, “blessure à la poitrine”est décédée de ses blessures “dans la nuit du dimanche au lundi à 3h40”. Le parquet de Colmar a ouvert une information judiciaire contre X pour assassinat lundi 15 août.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a également dépêché les CRS 8, une unité mobile créée pour intervenir rapidement sur tout le territoire. Il permettra“accentuer” la “lutter contre les rodéos urbains, contre les deal points” et en faveur de “Sécurité”a dit le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin lors d’un point presse mardi 16 août. Le maire LR de Colmar a pourtant déclaré qu’il n’était pas “pas tout à fait convaincu” que l’assassinat était lié à “un phénomène de rodéo urbain”en notant que “Ce n’est pas parce que quelqu’un est sur un scooter qu’il fait un rodéo”.

articles sur le même sujet

D’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

Leave a Reply

Your email address will not be published.