La mère de la jeune fille renversée lors d’un rodéo urbain à Pontoise va attaquer l’Etat pour “inaction”

« Je vais attaquer l’État. Nous présenterons un recours fin août, début septembre », a annoncé sur le plateau de BFMTV l’avocate de la mère de la jeune fille renversée par une moto lors d’un rodéo urbain à Pontoise (Val-d’Oise) en août dernier. 5ème.

« Il y a des responsabilités individuelles qui sont indiscutables. Mais il y a aussi une responsabilité collective car il y a un État qui refuse de faire respecter la loi et qui ne veut pas mettre un terme durable et durable à ce phénomène », a ajouté Raphaël Cabral. L’avocat a estimé que “la meilleure preuve de cette inaction” était “le fait que ce fléau soit revenu quelques jours après ce drame”, évoquant le nouveau rodéo urbain dimanche à Colmar, qui a provoqué une altercation entraînant la mort d’un personne.

L’avocat, qui entend attaquer l’Etat pour “inaction”, a pris l’exemple d’une procédure similaire à Marseille, au cours de laquelle le requérant avait obtenu gain de cause et “la condamnation de l’Etat à hauteur de 10.000 euros”, selon lui. Même si la procédure en question avait mis neuf ans à aboutir, les rodéos auraient aujourd’hui cessé dans son quartier, selon l’avocat.

Une fillette de 7 ans et un garçon de 11 ans ont été hospitalisés le 5 août après avoir été percutés par une moto en plein rodéo urbain alors qu’ils jouaient en contrebas de leur domicile dans le quartier des Hauts de Marcouville à Pontoise. L’état du garçon, qui souffrait d’une fracture ouverte au niveau du tibia et du péroné, s’est rapidement stabilisé le lendemain contrairement à celui de la fillette, atteinte d’un très grave traumatisme crânien. Transportée à l’hôpital Necker (Paris XVe), en urgence absolue, elle n’est sortie du coma que lundi. Son état semble s’améliorer mais elle reste hospitalisée.

Sa mère a témoigné pour la chaîne d’information 24/7, affirmant que les rodéos de rue étaient courants dans son quartier. “C’est à la police de faire le boulot parce que si ça continue comme ça, il y aura d’autres victimes”, a-t-elle notamment déclaré. Selon son avocat, le ballet des scooters et des motos avait également repris à peine une semaine après l’accident.

Leave a Reply

Your email address will not be published.