Lopez et Ntrismpioti remportent le 35 km marche des Championnats d’Europe

Miguel Angel Lopez s’offre une seconde jeunesse. L’Espagnol, déjà sacré champion d’Europe du 20 km marche à Zürich en 2014, s’est imposé en solitaire mardi à l’issue du 35 km marche des Championnats d’Europe à Munich. Le marcheur de 34 ans a bouclé la distance en 2h26’49”, et a devancé l’Allemand Christopher Linke (2h29’30”), ainsi que l’Italien Matteo Giupponi (2h30’34”).

Présent depuis longtemps dans un groupe de poursuivants qui se battaient pour la médaille de bronze, le Français Aurélien Quinion a concédé une pénalité de 3’30” au km 21 pour marche irrégulière. A l’étroit lors de son arrêt forcé, le Tricolore a repris sa route sur un rythme qui ne lui permettait plus de viser le top 10, et a finalement été disqualifié à l’approche de la deuxième heure d’effort suite à un quatrième carton rouge.

« Les cartons m’ont tous surpris, il faut que j’en discute avec les juges »

« J’ai aimé ! Je me suis amusé, même si j’ai été disqualifié, il a analysé dans la zone mixte sur Odeonsplatz. Ça a bien commencé et ça s’est mal terminé, c’est dommage et frustrant car j’étais en très bonne forme. J’ai été actif. J’avais l’impression que j’allais mettre les gars devant, et il y a eu des cartons successifs. Ils m’ont tous surpris, je dois en discuter avec les juges. L’un d’eux m’a dit qu’il n’avait rien remarqué de particulier, peut-être qu’avoir fini fort à Eugene « s’était mal passé ». On m’a dit que je devais me montrer davantage en compétition. Yohann (Diniz), à ses débuts, il était souvent disqualifié. Lors de ma pénalité de 3’30” (après le 3ème carton), on trouve le temps très long. Au début du penalty, j’ai eu des crampes, puis je me suis calmé, j’ai respiré. Eh bien, j’ai joué et j’ai perdu ! On n’était pas assez pour bien digérer physiquement les Mondes d’Eugene, c’était une inconnue et de ce côté ça s’est bien passé, puisque la forme était là. »

Ntrismpioti seul

Chez les dames, la Grecque Antigoni Ntrismpioti s’est imposée en 2h47′ après un effort solitaire rempli de maîtrise. Elle devance l’Espagnole Raquel Gonzalez (2h49’10”). La Hongroise Viktoria Madarasz (2h50′) complète le podium après avoir occupé un temps la tête, puis s’être fait rattraper à mi-parcours sans baisser les bras.

Leave a Reply

Your email address will not be published.