Mineurs piégés au Mexique : montée soudaine du niveau de l’eau, fureur des familles – 15/08/2022 à 18h30

Un sauveteur extrait de l’eau avec un tuyau de la mine de charbon où dix mineurs sont toujours piégés, le 14 août 2022 à Agujeta, au Mexique (AFP/Pedro PARDO)

Le sauvetage de 10 personnes prises au piège dans une mine inondée au Mexique a subi un sérieux revers dimanche après le “soudain”

La « crue des eaux » annoncée par les autorités sape les espoirs des proches qui demandent que les responsables soient punis si la mort des mineurs est confirmée.

“Les principaux auteurs et criminels sont les propriétaires des couloirs de la mine”, a déclaré Magdalena Montelongo, sœur de Jaime, l’un de ceux qui sont piégés depuis le 3 août.

Lors d’une conférence de presse impromptue près de la zone de secours, elle a dénoncé : « C’est un crime qui ne peut échapper à la sanction. Si mon frère et ses collègues ne s’en sortent pas vivants, c’est un crime », soulignant « les très mauvaises conditions de travail ».

L’accident de la mine d’El Pinabete, située dans l’État de Coahuila, principal producteur de charbon du Mexique, est le dernier d’une série d’accidents dans la région, souvent causés par de mauvaises conditions de sécurité.

Les autorités ont indiqué dans un communiqué de presse que le niveau d’eau du puits n°2, qui restait à 70 cm jusqu’à vendredi et pouvait permettre un accès d’urgence, a atteint 12,92 m dimanche, ajoutant que “les ingénieurs évaluent la situation sur le site et les raisons”. pour cette montée soudaine du niveau de l’eau.” de l’eau.”

Des proches des 10 mineurs bloqués dans une mine de charbon inondée donnent une conférence de presse le 14 août 2022 à Agujeta, au Mexique (AFP/Pedro PARDO)

Des proches des 10 mineurs bloqués dans une mine de charbon inondée donnent une conférence de presse le 14 août 2022 à Agujeta, au Mexique (AFP/Pedro PARDO)

L’eau des puits 3 et 4 était respectivement de 15,5 m et 12,5 m, soit 8 à 10 m de plus que les niveaux enregistrés vendredi. “Les ingénieurs vont développer une nouvelle stratégie capable de permettre l’évacuation de l’eau de la mine Benabit”, ont confirmé les autorités.

La coordonnatrice nationale des secours et chef des opérations, Laura Velasquez, n’a pas tardé à rassurer les familles dans un communiqué de presse sur le fait que “les mineurs piégés ne seront pas abandonnés”.

– Les sauveteurs “perdent du temps” –

Or, cette nouvelle porte un coup particulièrement cruel aux familles de mineurs qui ont fait part de leurs craintes d’intervenir trop tard pour sauver leurs proches.

Une vue aérienne du site minier d'Agujeta où les sauveteurs tentent toujours de tirer dix mineurs piégés sous terre, le 14 août 2022 au Mexique (AFP/Pedro PARDO)

Une vue aérienne du site minier d’Agujeta où les sauveteurs tentent toujours de tirer dix mineurs piégés sous terre, le 14 août 2022 au Mexique (AFP/Pedro PARDO)

Plutarco Ruiz, le beau-père d’un mineur pris au piège, a déclaré que les autorités avaient “perdu du temps” parce que “dès le début” elles auraient dû extraire l’eau de la mine.

Depuis samedi, des proches des mineurs se sont dits “désespérés” par la lenteur de l’opération de sauvetage, exprimant une méfiance à l’égard de la gestion de l’opération.

La coordinatrice Laura Velasquez a déclaré aux proches des mineurs que les sauveteurs faisaient de leur mieux dans des “circonstances exceptionnelles”, notant que la mine de Benabit était proche de la mine de Conchas Norte, qui a été abandonnée il y a une trentaine d’années, une période où le “niveau d’eau” était devenu très élevé. “.

Les autorités mexicaines ont annoncé vendredi que les “conditions” étaient réunies pour que les sauveteurs pénètrent dans la mine inondée à la recherche de 10 mineurs portés disparus.

Grâce au pompage continu, le niveau d’eau est descendu à 70 cm dans l’un des trois puits que les secours ont dû tenter de pénétrer, alors qu’il était de 30 mètres au lendemain de l’accident, le 3 août, a indiqué le ministre de la Défense Luis Crescencio Sandoval.

Mercredi, un plongeur est entré dans l’un des puits mais n’a pas pu avancer car il a rencontré “des obstacles qui lui ont permis d’entrer dans les salles d’exposition”, selon le gouverneur de Coahuila, Miguel Riquelme.

Des proches de mineurs piégés sous terre dans la mine de charbon inondée d'Agujeta le 14 août 2022 au Mexique (AFP/Pedro Pardo)

Des proches de mineurs piégés sous terre dans la mine de charbon inondée d’Agujeta le 14 août 2022 au Mexique (AFP/Pedro Pardo)

Plusieurs centaines participent au sauvetage, principalement avec un drone sous-marin, pour sauver des mineurs dont les proches sont de plus en plus préoccupés par le temps qui passe.

Selon les autorités, les mineurs effectuaient des travaux d’excavation le 3 août lorsqu’ils ont percé la nappe phréatique.

Coahuila, la principale région productrice de charbon du Mexique, a connu une série d’accidents miniers mortels au fil des ans. Le pire s’est produit à la mine Pasta de Conchos en 2006 lorsqu’une explosion de gaz a tué 65 mineurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.