Trois choses à savoir sur le Roumain David Popovici, nouveau recordman du monde du 100 m nage libre – Ouest-France édition du soir

Le Roumain David Popovici, 17 ans, a fait éclabousser son talent dans le bassin de Rome, lors des championnats d’Europe. D’abord en battant le record du monde du 100m nage libre (46”86), puis en réalisant la troisième meilleure performance de tous les temps sur le 200m nage libre ensuite (1’42”97).

Le salut de l’Empereur. Après une nouvelle victoire retentissante au 200 m nage libre lundi aux Championnats d’Europe de natation à Rome, le nageur roumain de 17 ans David Popovici est sorti de la piscine et s’est incliné pour saluer la foule. Comme s’il ne venait pas de réaliser un temps extraordinaire pour son âge : avec un temps de 1’42”97, il réalise la troisième performance de tous les temps sur la distance. Seuls l’Allemand Paul Biedermann (1’42”00 en 2009 dans la même poule) et la légende américaine Michael Phelps (1’42”96 aux JO 2008) ont fait mieux.

“Je n’avais pas vraiment le temps à l’esprit, le seul conseil que mon entraîneur m’a donné était ‘Fais quelque chose de fou.’ Je pense que ce que j’ai fait est assez fou en ce moment.”, confiait en conférence de presse le jeune homme calme et détendu. Pourtant, le sportif a explosé sur la scène internationale il y a peu de temps. Voici trois choses à savoir sur la nouvelle pépite de la natation.

1. Des débuts prometteurs

Quatre années. C’est l’âge auquel David Popovici réalise ses premiers coups de nage (ou plutôt de crawl). Ses parents l’avaient inscrit dans un club de la capitale, Bucarest, pour corriger une scoliose. En gros, pas du tout pour s’envoler vers les cieux de la natation mondiale. Le bambin progresse très vite et rejoint le groupe d’Adrian Radulescu.

L’ascension est alors fulgurante : à 10 ans, il établit son premier record national au 50 m dos, détenu jusqu’alors par Dragos Coman, médaillé de bronze mondial en 2003 au 400 m nage libre. “J’ai battu le premier record national à l’âge de dix ansraconte le jeune nageur à la Fédération Internationale de Natation (Fina). Depuis, je suis devenu accro à la sensation d’occuper la plus haute marche du podium. »
A 14 ans, David Popovici a réalisé un temps époustouflant sur 100m nage libre : 49”82 lors du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne. Lors des Championnats d’Europe juniors en 2021, David Popovici s’est fait remarquer en remportant les 50 et 100 m nage libre, en réalisant un record du monde junior (47”30) et en remportant également le 200 m nage libre. .

2. Un doublé aux Mondiaux… qui n’était pas arrivé depuis 1973

Passé par les clubs du CSA Steaua (Roumanie), des New York Breakers aux Etats-Unis (2021), le nageur (2,05 m d’envergure) est désormais licencié au Dinamo Bucarest. Il a étudié dans une école internationale et parle un anglais parfait. Au bord des bassins, son calme olympien peut déconcerter : il revendique volontiers le stoïcisme, une école de philosophie grecque qui prône la sagesse et l’acceptation des choses comme elles arrivent.
En 2021, David Popovici se qualifie pour ses premiers Jeux Olympiques. A Tokyo, le prodige passe déjà dans une nouvelle dimension : 40e de la série 50m nage libre (22”77), il atteint la finale de la distance reine et se classe 7e (48”04). Sa plus belle performance est le 200 m nage libre : il échoue au pied du podium, établissant un nouveau record national au passage (1’44”68). A 16 ans, il ne rate le bronze olympique que de deux centièmes.

Après Tokyo, il refuse les offres des universités américaines et continue à se former en Roumanie. Moins d’un an plus tard, David Popovici revient à la Duna Arena de Budapest pour les Mondiaux. Et réalise le doublé 100-200 m nage libre, que seul l’Américain Jim Montgomery avait réussi avant lui en 1973.

Au 100 m nage libre, il s’impose en 47”58, six centièmes de mieux que le médaillé d’argent, le Français Maxime Grousset. Au 200 m nage libre, il établit un nouveau record du monde junior en 1’43”21.

Lire aussi : Championnats du monde de natation 2022. Maxime Grousset, le nouveau visage du sprint français

3. Le record du monde du 100 m nage libre battu aux Championnats d’Europe

Moins de deux mois plus tard, le Roumain se rendait aux Championnats d’Europe à Rome. Le rapprochement des deux compétitions, dû à la pandémie, aurait pu l’épuiser. Non! David Popovici impressionne dans les manches et les demi-finales du 100 m nage libre. Avant de remporter la distance reine et de battre le record du monde : en 46”86, il a mis fin aux treize ans de règne du Brésilien César Cielo (46”91). En 2009, César Cielo devient le premier homme à franchir la barre mythique des 47 secondes, vêtu d’une combinaison en polyuréthane.

Le Brésilien déchu a félicité le prodige sur les réseaux sociaux. « Je savais que ce jour viendrait… Et c’est arrivé ! Mon record du monde a été battu après 13 ans ! Félicitations Popovici »a-t-il écrit sur Twitter, accompagnant son message d’une vidéo.

Tout comme le brasseur britannique Adam Peaty : « Un record du monde phénoménal à 17 ans. David est très mature pour son âge et montre qu’il ne faut jamais mettre de barrières, quel que soit son âge. Hâte de voir jusqu’où il peut aller ! »

Preuve que David Popovici a déjà pris sa place dans le petit monde des piscines. “Je n’ai pas été sur les réseaux sociaux. […] Je ne sais pas vraiment quel impact j’ai en Roumanie en ce moment ou dans le monde de la natation, je ne vois que ce qui m’entoure »il affirmait pourtant avec une maturité déconcertante. Mais après un certain temps, en allant en ligne, je verrai l’impact que j’ai eu, et je suis ravi de le savoir. »
Deux jours après ce sacre et ce record du monde, le nageur enchaîne avec une deuxième couronne sur 200 m nage libre. Sa victoire en 1’42”97 est le 200 m le plus rapide jamais réalisé en textile, encore plus rapide que le 1’43”14 de Yannick Agnel pour son titre olympique en 2012. Avec en prime un nouveau record du monde junior en jeu.

Pourrait-il un jour battre le record de Paul Biedermann ? “Paul est humain, il était humain quand il a battu le record, et nous sommes tous humains. Je pense que c’est aussi simple que ça”répondit-il, toujours aussi philosophe.

Le jeune athlète est engagé mercredi dans la série du 400 m nage libre. Placé en première série (sur cinq, la plus faible), David Popovici est loin d’être un favori. « C’est la course la plus bizarre que je vais faire ici parce que je n’ai aucune expérience. Je ne l’ai nagé que trois fois dans ma vie et c’était dans de petites réunions. Mais c’est un bon endroit pour commencer et voir si je suis bon ou pas.”a confié le principal intéressé.
Qui sait, celui que l’on surnomme le Magicien, même sans expérience, pourrait encore nous surprendre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.