Thierry Breton recommande de baisser le chauffage cet hiver “d’un ou deux ou trois degrés”

Les efforts demandés aux ménages par le Commissaire européen s’inscrivent dans le cadre du plan européen de réduction de 15% de la consommation de gaz.

Pour passer l’hiver sans problème d’énergie, Bruxelles appelle aussi les ménages à faire des efforts. Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, a recommandé mercredi soir de baisser un peu le chauffage l’hiver prochain.

«Je conseille vivement à tous nos compatriotes français et à nos concitoyens européens, durant cet été, pour ceux qui ont un climatiseur, de ne pas le mettre trop haut, et puis en hiver, de le baisser peut-être d’un ou deux degrés, voire de trois degrés, la température», a-t-il déclaré sur BFM Business.

Car, selon l’ancien ministre français, les individus peuvent aider l’UE à atteindre son objectif de réduction de la consommation de gaz. Fin juillet, la Commission européenne a exhorté les États membres à la réduire de 15 % entre le 1er août 2022 et le 31 mars 2023, par rapport à leur consommation moyenne des cinq dernières années. Et ce, afin de faire face à la menace d’un arrêt des livraisons de gaz russe et ainsi éviter les mesures de rationnement de l’électricité ou du gaz.

VOIR ÉGALEMENT – “C’est une aberration” : ce collectif éteint les enseignes des magasins la nuit, pour inciter aux économies d’énergie

L’exemple japonais

«Ce n’est pas une obligation, c’est une recommandation. Nous verrons si cela devrait un jour devenir obligatoire», a insisté mercredi Thierry Breton. Toutes les parties prenantes sont invitées à participer à l’effort : les particuliers donc, mais aussi les fournisseurs d’électricité, les industriels, ou encore les administrations publiques.

Cet objectif de réduction de 15% de la consommation de gaz, et les efforts demandés aux ménages sur le chauffage, reposent sur un exemple historique, a expliqué le commissaire européen. “Nous avons pris ces chiffres parce que nous sommes instruits dans l’histoire. Au Japon, quand il y a eu la catastrophe de Fukushima, […] les Japonais ont décidé un temps de geler l’exploitation de leurs centrales nucléaires. […] Il a été décidé à ce moment-là, pas comme nous, encore une fois c’est une recommandation à ce stade, de réduire de 15% la consommation des ménages. Il consistait à baisser la température de 2 à 3 degrés pendant l’hiver», a-t-il développé. Pour Thierry Breton, «ce sont des choses faisables mais il faudra être discipliné».


VOIR ÉGALEMENT – Olivier Véran appelle les Français “aux petits gestes” pour économiser l’énergie

Leave a Reply

Your email address will not be published.