Les actions en Europe ont peu changé après les “minutes” de la Fed – 18/08/2022 à 09:51

LES ACTIONS SANS CHANGEMENT MAJEUR APRÈS LES « MINUTES » DE LA FED

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement jeudi au lendemain de la clôture dans le rouge de Wall Street et de la baisse des marchés asiatiques, le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine étant parti ouvrir toutes les options.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,02% pour le Dax à Francfort, 0,05% pour le FTSE 100 à Londres et 0,01% pour le CAC 40 à Paris. L’EuroStoxx 50, en revanche, pourrait chuter de 0,11%.

Dans le procès-verbal de sa réunion des 26 et 27 juillet, publié mercredi soir, la Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé entendre qu’elle envisageait de réduire le rythme des futures hausses de taux en fonction du ralentissement de l’inflation. Ce message a été interprété par les investisseurs comme le signe d’un cycle de resserrement monétaire moins agressif que prévu. Cependant, les responsables de la banque centrale ont également noté que les pressions inflationnistes aux États-Unis ne diminuaient pas et ont estimé qu’une baisse des prix pourrait prendre plus de temps que prévu.

Ce message mitigé a divisé les investisseurs alors que les trois principaux indices de Wall Street ont augmenté immédiatement après la publication des “minutes” avant de retomber ensuite en territoire négatif.

L’inflation, qui pèse sur les marchés actions depuis le début de l’année, pourrait à nouveau tirer la tendance en Europe puisque les chiffres définitifs de la hausse des prix en juillet dans la zone euro seront publiés à 09h00 GMT.

Le consensus Reuters prévoit une hausse de 0,1% m/m et 8,9% a/a, ce qui pourrait accroître la pression sur la Banque centrale européenne (BCE) pour accélérer le rythme de la politique monétaire de resserrement.

UN MUR DE RUE

La Bourse de New York a terminé en baisse mercredi, avec l’indice Dow Jones en baisse de 0,5% à 33 980,32 points, le S&P-500 plus large en baisse de 0,72% à 4 274,04 points et le Nasdaq Composite 1, de 25% à 12 938,12 points.

Les résultats décevants de Target (-2,6%) ont pesé mercredi sur le secteur de la distribution, qui a chuté de 1,16%, tandis que Kohl’s doit publier ses comptes trimestriels jeudi.

Du côté des indicateurs économiques, les inscriptions hebdomadaires aux États-Unis, les reventes de maisons du mois de juillet et l’indice d’activité de la région de Philadelphie sont au programme.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a terminé en baisse de 0,96%, dans le sillage de Wall Street, et en raison de prises de bénéfices après le bond de mercredi qui a vu l’indice dépasser les 29.000 points pour la première fois depuis début janvier.

En Chine, le Shanghai SSE Composite perd 0,43% et le CSI 300 0,85%.

VALEURS À SUIVRE :

CHANGEMENTS

Sur le marché des changes, le dollar s’est apprécié de 0,23% face à un panier de devises de référence, soutenu par les “minutes” de la Fed.

La devise nippone est quasiment stable face au billet vert, autour de 135 yens pour un dollar, tandis que l’euro, en baisse de 0,2 %, s’échange à 1,0161 dollar.

ÉVALUER

Les rendements obligataires en Europe continuent de grimper après la forte hausse de mercredi : ceux du Bund allemand à deux ans et à dix ans gagnent respectivement environ quatre points et près de deux points à 0,761% et 1,10%.

Aux États-Unis, les rendements des bons du Trésor à deux ans et à dix ans s’établissent respectivement à 3,29 % et 2,88 %.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est volatil, les investisseurs étant déchirés entre les craintes d’une récession et la chute des stocks de brut et de carburant la semaine dernière aux États-Unis dans un contexte de hausse des exportations américaines.

Le Brent a chuté de 0,11% à 93,55 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,22% à 87,92 dollars.

(Édité par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Leave a Reply

Your email address will not be published.