CARTE. Immobilier : votre département dispose-t-il de beaucoup de passoires thermiques ?

l’essentiel
Depuis ce jeudi, les loyers des logements dont le DPE est classé F ou G ne peuvent plus être augmentés. Quels territoires sont les plus concernés par les nouvelles obligations entrées en vigueur ?

A partir de ce jeudi 25 août, il n’est plus possible pour les propriétaires d’augmenter les loyers des logements considérés comme des “passoires thermiques”, c’est-à-dire qui consomment le plus d’énergie, comme le prévoit la loi Climat et Résilience adoptée en août. 2021. En pratique, tous les logements locatifs seront concernés par cette loi, qu’ils soient meublés ou non. Mais ce jeudi ce sont les biens classés F et G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE) qui sont soumis à cette obligation, quand les autres catégories seront en 2025 (A à F), 2028 (A à E) et 2034 (AD ).

A lire aussi :
Passoires thermiques : certains loyers seront gelés le 25 août… votre logement est-il concerné ?

Quelle est la proportion de logements concernés par ce barème, catégorie par catégorie ? Sur les 33,6 millions de logements pris en compte (résidences principales, secondaires et logements vacants), on dénombre 7,1 millions de passoires énergétiques (classées F et G) soit 19,6 % des biens. Pourtant, l’habitat vertueux n’est pas légion en France : la catégorie la plus représentée est D avec 31,5 %, quand les catégories A et B ne représentent que 1,5 % et 2,9 % des logements.

Mais quels sont les départements les plus urgents touchés par le problème ? Quels territoires ont le plus de logements classés en F et G ? C’est ce que montre notre carte ci-dessous, réalisée à partir des données de l’Observatoire National de la Rénovation Énergétique, au 1er janvier 2022.

Pour consulter cette carte, cliquez sur un département, vous découvrirez le détail du taux de passoire énergétique de ce territoire.
Grâce au menu déroulant, vous pouvez filtrer selon la note obtenue au DPE.

On voit sur cette carte que les départements avec le plus de passoires énergétiques se situent dans le centre et l’est de la France. Le littoral méditerranéen est en revanche le mieux loti en matière d’habitat économe en énergie, notamment en Corse où les deux départements de l’île sont les moins alimentés en passoires énergétiques du pays : 4,8 % et 4,9 %.

En Occitanie, la Lozère, avec 25,7 % de tamis thermiques, se situe au-dessus de la moyenne nationale, tout comme le Lot et ses 20,9 %. Viennent ensuite l’Aveyron (19,1%), l’Ariège (18,5%), le Gers (17%), le Tarn (15,1%), les Hautes-Pyrénées (13,9%), le Tarn-et-Garonne (12,9%), la Haute-Garonne ( 8,2 %), Aude (7,3 %), Gard (7,2 %), Pyrénées-Orientales (7 %) et Hérault (5,8 %).

Leave a Reply

Your email address will not be published.