CMA CGM reprend le groupe de presse marseillais

L’armateur rachète les parts du groupe Bernard Tapie dans le groupe de presse marseillais, mais aussi les 11 % détenus par son rival Xavier Niel.

Changement radical à Marseille. Après presque un an de bataille acharnée pour racheter le groupe La Provence (La Provence, Corse Matin), Rodolphe Saadé a finalement remporté la rencontre face à son rival Xavier Niel. Le géant mondial du transport maritime CMA CGM s’empare des 89% des actions détenues par le groupe Bernard Tapie (GBT) dans La Provence, mais aussi des 11% du capital détenus par le patron de Free via sa holding NJJ. « Je salue cet accord avec NJJ. Il nous permettra de travailler avec l’ensemble des salariés de La Provence et de Corse Matin à la mise en place de notre projet de développement et de relance. Un nouveau chapitre de l’histoire de ces deux titres de presse va donc pouvoir s’ouvrir.commentaire pour Le Figaro Rodolphe Saadé.

Face à un interminable dossier de redressement qui s’enlisait depuis des mois dans de multiples rebondissements et recours judiciaires, le liquidateur judiciaire Marc Sénéchal avait décidé au début de l’été de faire asseoir Rodolphe Saadé et Xavier Niel autour d’une même table. afin de sortir de l’impasse. Il a fallu près de deux mois aux deux hommes d’affaires pour se mettre d’accord. “ Je suis sincèrement ravi que, grâce à un dialogue direct et constructif, nous ayons pu trouver ces dernières semaines une solution qui satisfasse toutes les parties et préserve les intérêts de tous », explique Marc Sénéchal.

Rodolphe Saadé, bien décidé à s’offrir ses premiers actifs dans la presse, va débourser la coquette somme de 81 millions d’euros pour s’offrir 89% du capital de Provence, soit quatre fois plus que la valorisation estimée. Une aubaine pour les liquidateurs judiciaires, qui cherchent à rembourser à l’Etat la dette de 400 millions d’euros laissée par feu Bernard Tapie… Le patron de CMA CGM rachète ainsi les parts de NJJ dans le capital de La Provence pour environ 10 millions d’euros. Une bonne affaire donc pour Xavier Niel, qui quitte le capital avec une généreuse indemnité.

Une imprimerie commune

Par ailleurs, CMA-CGM et NJJ se sont également mis d’accord sur un projet de création d’une société contrôlée et financée en commun, avec pour objectif le développement d’une nouvelle imprimerie située dans le Var. Ce dernier ayant vocation à imprimer d’ici la fin de l’année 2024 le journal La Provence et le journal Nice-Matin, propriété de Xavier Niel. L’armateur marseillais choisit alors d’abandonner son projet de construction d’une imprimerie à Marseille, dédiée uniquement à l’imprimerie de La Provence.

Désormais, le Conseil d’administration de La Provence, qui se réunira dans les prochains jours, devra valider le transfert des actions NJJ à CMA CGM. Les membres du Conseil devront également donner leur accord à la cession des parts de GBT dans le groupe de presse. En dernière étape, le juge-commissaire du tribunal de Bobigny, en charge du dossier, devra constater la cession définitive de La Provence à CMA CGM au plus tard le 30 septembre. » La réalisation des opérations ainsi prévues s’accompagnera de la fin des procédures judiciaires en cours », précisent CMA CGM et NJJ dans leur communiqué conjoint publié le mardi 30 août.

VOIR ÉGALEMENT – Xavier Niel licencié par les salariés de La Provence

Leave a Reply

Your email address will not be published.