EN DIRECT – Crise énergétique : Le Maire appelle “chacun à la sobriété”

Borne annonce qu’il y aura “certainement des augmentations du prix du gaz et de l’électricité en janvier 2023”

Invitée de TMC, Elisabeth Borne a annoncé qu’il y aura “certainement des augmentations du prix du gaz et de l’électricité en janvier 2023”.

“Nous n’allons pas geler les prix pour toujours”, a ajouté le Premier ministre.

Les ménages ne seront touchés par aucune coupure de gaz, assure Élisabeth Borne

Elisabeth Borne a indiqué mardi que d’éventuelles coupures de gaz, en cas de pénurie de cette source d’énergie, ne concerneraient pas les ménages mais les entreprises, qui en sont les plus grosses consommatrices.

“Les coupures, elles ne concernent pas les ménages (…) on ne va pas couper le gaz dans les ménages français, mais c’est sur nos entreprises, les gros consommateurs, qu’il pourrait y avoir des coupures”, a affirmé le Premier ministre dans l’émission Quotidien sur la chaîne TMC.

Les pistes envisagées par l’exécutif sur le front de la crise énergétique pendant l’hiver

A quelques mois du début de l’hiver, le gouvernement se prépare. Il est actuellement difficile d’anticiper quelle sera la consommation d’énergie, car personne ne sait si l’hiver sera rigoureux ou non.

En plus des interruptions volontaires de production par les entreprises lors des pics de consommation et des délestages, l’Etat pourrait exiger des chutes de tension, par exemple de 230 à 220 volts.

Une autre piste étudiée, a appris BFMTV, serait d’augmenter considérablement le prix de l’énergie au-delà de la consommation “raisonnable”. Un levier qui ciblerait les très gros consommateurs et peut-être uniquement les entreprises.

>> Plus d’informations dans cet article.

Le russe Gazprom réduit encore ses livraisons de gaz à la France

Un pas supplémentaire vers le tarissement des flux de gaz russe vers la France a été franchi mardi avec l’annonce par le groupe Engie d’une nouvelle réduction des livraisons du géant Gazprom, alimentant les craintes sur l’approvisionnement pour l’hiver. malgré des stocks pleins.

L’énergéticien français Engie a annoncé dans un bref communiqué que le géant russe Gazprom l’avait informé de réductions supplémentaires et immédiates de ses livraisons de gaz “en raison d’un désaccord entre les parties sur l’application des contrats”. .

Les oppositions contestent la convocation par Emmanuel Macron d’un Conseil de défense de l’énergie

Après les problèmes sanitaires pendant l’épidémie de Covid-19, c’est l’énergie qui fait l’objet d’un Conseil de défense ce vendredi.

Les oppositions sont très critiques sur le choix du président de convoquer cette instance – un Conseil des ministres restreint, se réunissant à huis clos et sans procès-verbal – pour discuter de l’approvisionnement en gaz et en électricité de la France.

>> Plus de détails dans cet article.

Le gouvernement prolonge son soutien aux entreprises grandes consommatrices de gaz et d’électricité

Initialement censé s’arrêter fin août, le fonds de soutien aux entreprises fortement consommatrices de gaz et d’électricité pour leur activité va être prolongé jusqu’à fin décembre, a indiqué mardi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Les critères d’accès à cette enveloppe de trois milliards d’euros, destinée à aider les entreprises qui peinent à faire face à leurs factures énergétiques dans un contexte de forte inflation, seront également “simplifiés” et “allégés”, a-t-il ajouté. .

Depuis le lancement de ce fonds de soutien en juillet, seules les entreprises dont les achats de gaz et d’électricité ont atteint au moins 3 % de leur chiffre d’affaires en 2021 étaient éligibles.

58% des Français se disent aujourd’hui prêts à réduire leur consommation d’énergie

Selon une nouvelle enquête “Opinion en direct” réalisée par l’Institut Elabe pour BFMTV et publiée ce mardi, 58% des personnes interrogées se disent prêtes à réduire aujourd’hui leur consommation d’énergie afin d’éviter le risque de pénurie en fin d’année. l’année.

Concrètement, 15% souhaitent réduire fortement leur consommation et 43% souhaitent réduire un peu leur consommation.

>> Plus de détails dans cet article.

Le Maire se prépare au scénario d’un “hiver particulièrement rigoureux”

“Il faut préparer un scénario dans lequel on aurait un hiver particulièrement rigoureux”, prévient Bruno Le Maire. “Et donc travailler (…) pour voir comment on peut organiser le rationnement de l’énergie pour les entreprises si jamais on devait avoir un hiver particulièrement difficile.”

“Mais pour moi ça doit être la toute dernière option car il ne faut pas ajouter une crise économique à la crise énergétique”, plaide-t-il.

Le Maire appelle “chacun à faire preuve de sobriété”

Comment passer l’hiver en pleine crise énergétique ? “En diversifiant les sources d’approvisionnement”, a énuméré Bruno Le Maire, en marge de l’école d’été du Medef. Mais aussi “en appelant chacun à faire preuve de sobriété et à réduire sa consommation d’énergie”.

“Chacun de nous doit comprendre qu’il va falloir réduire sa consommation, à la maison, dans les transports, dans les entreprises, dans les administrations, dans les commerces”, a exhorté le ministre de l’Economie. “Partout où nous ne pouvons pas.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.