Près de Toulouse. Quel est cet ancien site industriel méconnu que le Loto va contribuer à réhabiliter ?

La briqueterie est située à Muret, au sud-ouest de Toulouse. L’activité industrielle s’est arrêtée en 1957, après un incendie. (©Capture d’écran Google Street)

C’est un moment très attendu par les sites patrimoniaux délaissés. Lundi 29 août 2022, la Mission Patrimoine 2022, portée par Stéphane Bernrévélé le 100 projets qu’elle soutiendra cette année avec son Loto du patrimoine.

Pour rappel, un Super Loto de 13 millions d’euros minimum sera organisé en septembre. Une partie du billet sera reversée à Fondation du patrimoine pour chaque grille jouée.

Un ancien site industriel

Pour ce 5e édition, le site retenu en Haute-Garonne est un ancien site industriel inconnu situé à au sud de toulouse : il s’agit de l’ancienne Briqueterie du Rondé-Oustau située à Muret, au bord de la Louge.


Fin de l’activité en 1957

Le projet de réhabilitation est conséquent. La briqueterie, construite en 1880, a cessé de fonctionner après un incendie en 1957.

« Au plus fort de sa production, l’usine employait une cinquantaine d’ouvriers, mais le 29 décembre 1957, un incendie se déclare et marque la fin de la production industrielle de l’usine ; compte tenu de l’évolution des techniques de fabrication des tuiles et des briques, sa reconstruction apparaît rapidement impensable. Le bâtiment n’est pas en état d’accueillir un projet en l’état actuel, sa restauration est donc indispensable pour pérenniser ce patrimoine industriel”, rappelle la Fondation du patrimoine.

« Donner une vocation au site »

Si les propriétaires, « soutenus par les artistes déjà installés sur le site, souhaitent donner au lieu une nouvelle vocation, centrée autour du patrimoine, de la créativité et de la transmission des savoirs », indique la Fondation, le montant pour réhabiliter cet ancien site industriel méconnu, est colossal : 2,2 millions d’euros.

Collecter une telle somme, ou s’en approcher, permettrait de “stabiliser la situation des bâtiments de l’ancienne briqueterie, de dégager une partie du bâtiment, de l’isoler, de rénover les façades, de remettre les réseaux aux normes avant permettant de valoriser les espaces extérieurs, de “protéger l’écrin de biodiversité que représentent le lac et les jardins”, précise la Fondation.

Vidéos : actuellement sur Actu

Début des travaux en 2023 ?

Enfin, une rénovation et un aménagement des autres bâtiments du site sont prévus : aménagement du manoir en logements et modernisation des anciennes écuries.

Si les fonds sont suffisants, les travaux pourraient démarrer en 2023 pour une finalisation en 2024.

Depuis deux ans, les sites retenus se situent dans le Lauragais, avec le moulin et la station de pompage Faget en 2020, puis avec la chapelle Saint-Martin, commune de Vaudreuille près de Revel, en 2021.

.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace My Actu. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

Leave a Reply

Your email address will not be published.