ces régions de France où il fera le plus chaud dans 30 ans

Nous avons eu le deuxième été le plus chaud depuis 1900. Et ce n’est que le début. Une étude menée par leL’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et Météo-France montrent que les deux tiers des Français seront exposés à au moins quinze jours de chaleur anormale en été, au cours des trente prochaines années.

>> Canicules, sécheresse, températures record… Ce qu’il faut retenir du bilan été 2022 établi par Météo France

Et quand on parle de jours”anormalement chaud”, on parle de températures supérieures d’au moins 5°C à la température de référence estivale de la région. Nous nous référons aux moyennes calculées entre 1976 et 2005.

30 jours de surchauffe par an

Jusqu’à présent, seuls 14 % des Français vivaient dans des zones exposées à plus d’une vingtaine de journées anormalement chaudes en été. Mais sur les trente prochaines années, l’Insee estime que 80 % de la population française connaîtra entre quinze et trente jours de surchauffe en juin, juillet et août. Les démographes de l’Insee se sont basés sur la répartition actuelle de la population sur le territoire et sur des simulations climatiques avec un scénario de fortes émissions de gaz à effet de serre.

Mais les auteurs le précisent : quel que soit le scénario envisagé, les tendances pour les 30 prochaines années sont quasiment équivalentes. Nos efforts sur les émissions de carbone porteront leurs fruits plus tard. En attendant, les pics de chaleur vont se multiplier partout, et c’est en Auvergne-Rhône-Alpes que la population sera la plus exposée à cette surchauffe, devant celle de Bourgogne-Franche-Comté et d’Occitanie.

Il y aura très peu de régions épargnées. Les moyennes saisonnières sont souvent dépassées partout. Pour limiter les journées exceptionnellement chaudes en été, il faudra se rendre en Bretagne, en Corse, en Normandie ou avoir la chance de passer l’été à plus de 1 000 mètres d’altitude, ou sur le littoral. Mais pas dans les régions sans littoral.

D’où l’urgence d’agir sur l’isolation des logements, le verdissement des villes, et l’aide aux plus vulnérables, notamment les personnes âgées. 16 % des Français auront plus de 75 ans en 2050, soit un Français sur six.

Leave a Reply

Your email address will not be published.