Anny Duperey pas “une grand-mère joueuse”, de rares confidences sur sa famille

Pour cette rentrée 2022, Anny Duperey repousse les planches puisqu’elle est à retrouver dans la pièce Mes chers enfants, réalisé par Jean Marboeuf. Une œuvre dans laquelle elle incarne une mère, veuve de son mari, “qui ne fait qu’attendre la visite de ses enfants le dimanche, avant de réaliser soudain qu’elle est un fardeau pour eux” a-t-elle déclaré au magazine Gala.

Un sujet qui a interpellé l’actrice, qui se reconnaît beaucoup dans l’histoire de cette mère qu’elle incarne. “J’aimerais vraiment partir avant d’être un fardeau” dit-elle, elle qui est maman dans la vraie vie de “Gaël et Sara“(fruits de ses amours avec l’acteur Bernard Giraudeau décédé en 2010).”Je suis la grand-mère de substitution de deux des filles de ma nièce, puisque ma pauvre sœur n’est plus là. C’est bravement huit : sept petites-filles et un petit-filss”, a-t-elle ajouté. Une belle famille donc, bien qu’elle ne se considère pas comme une grand-mère “joueuse”.

“Plutôt sans câlins”

C’est “peut-être à cause de mon histoire, je n’ai jamais été une petite fille espiègle» a-t-elle rappelé, avant d’ajouter : «Je pense que jouer, sauf quand c’est au théâtre, est la chose qui m’ennuie le plus au monde. Quand on joue à un jeu de société, par exemple, j’ai un intense sentiment de perdre mon temps.« Et ça, tout le monde le sait dans la famille. “Mes petits-enfants savent que Many (son surnom, ndlr) déteste jouer“, a-t-elle indiqué. “Mais avec moi on peut peindre, jardiner… On peut faire plein de trucs comme ça !“.

Cet éloignement, marqué par un terrible drame dans sa jeunesse, s’explique par son expérience personnelle. “J’étais avec mes enfants et je suis avec mes petits-enfants comme ma tante (qui l’a en partie élevée, ndlr) était avec moi. C’est-à-dire pas très câlins (…) Alors je leur parle comme aux grands”, a-t-elle révélé, même si “avec les petits c’est un peu dur“. Elle se souvient aussi d’une de ses petites-filles qui avait “la peur“d’elle” jusqu’à l’âge de trois ans. Un comportement qu’elle a également adopté avec ses propres enfants, expliquant par la suite qu’elle cherchait à être “une mère légère”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.