Athlétisme – Meeting de Bruxelles : Armand Duplantis battu au saut à la perche, Shelly-Ann Fraser-Pryce devant le 100m

Armand Duplantis ne terminera pas l’année invaincu. Le phénomène du saut à la perche a connu sa première défaite en 2022, la première également depuis un an, lors du meeting de la Ligue de diamant à Bruxelles vendredi, échouant à trois reprises à 5,91 m. Le Suédois avait jusqu’ici réalisé une année parfaite, avec 17 victoires en autant de compétitions, dont 14 au-dessus de six mètres, trois records du monde, ainsi que des médailles d’or mondiales et européennes.

La belle mécanique suédoise s’est brutalement arrêtée vendredi soir et “Mondo” a culminé à 5,81 m, quand le Philippin Ernest John Obiena a franchi 5,91 m à son troisième et dernier essai. De quoi reléguer le perchiste scandinave à une inhabituelle deuxième place. C’est sa première défaite depuis un peu plus d’un an, après avoir remporté vingt compétitions d’affilée. La dernière remontait au 26 août 2021 à Lausanne (Suisse).

Mémorial Van Damme

« Sauter le plus haut possible » : Duplant est toujours aussi ambitieux avant le meeting de Bruxelles

HIER A 18H38

j’avais la tête ailleurs

“Bien sûr, je n’ai pas sauté comme je l’aurais souhaité. Je suis sûr que j’aurais pu sauter plus haut. Je suis humain et je fais des erreurs, j’en ai fait aujourd’hui. C’est sûr”a concédé le champion olympique et mondial. “Je n’arrivais pas à trouver le bon rythme sur la piste. J’avais la tête ailleurs. Ça arrive parfois. Ce n’est pas facile. Il faut être dans un angle précis et avoir de la vitesse pour décoller et je n’ai pas réussi aujourd’hui”a-t-il ajouté, avant de planifier sa prochaine réunion, dans une semaine.

“A Zurich, je vais essayer de revenir un peu plus fort. Je veux finir l’année en beauté”, a-t-il conclu. Jusqu’alors indomptable sur 100 m, Shelly-Ann Fraser-Pryce a également été battue pour la première fois cette saison dans la distance reine. La Jamaïcaine a été dépassée par sa compatriote jamaïcaine Shericka Jackson, d’un centième.

Fraser-Pryce (35 ans), qui n’avait pas pris le départ en raison d’une alerte aux ischio-jambiers il y a une semaine à Lausanne (Suisse), a couru son 100m le plus lent de la saison (hors série), en 10.74 (vent : +0.6 m/s) . A tel point que Jackson, récente vice-championne du monde de la ligne droite, l’a battue de justesse, en 10”73. L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou s’est classée troisième en 10”78. Le fantasque américain Sha’Carri Richardson a pris la cinquième place en 10”93.

Happio confirme, Pontvianne “a du mal à se remettre”

La rencontre de Bruxelles a aussi permis à Wilfried Happio de se mettre en avant. La récente médaillée d’argent européenne s’est classée troisième (48”61) du 400 m haies remporté par la championne du monde en titre, la Brésilienne Alison dos Santos, lors du meeting de la Diamond League à Bruxelles, vendredi.

« Même si je suis en burn-out, je me fais un devoir d’assister à ces meetings en septembre. Les Américains le font bien, pourquoi pas nous ? Même si j’aimerais être en vacances, je crois que j’ai un statut à défendre. “expliqua Happio. “Ici, j’ai commencé sur un drôle de rythme et j’ai fini comme j’ai pu”a résumé l’athlète de 23 ans, qui avait couru dans le même temps (48″66 précisément) à Lausanne vendredi dernier, une semaine après sa médaille d’argent européenne – son premier podium international – glanée à Munich. L’Américaine Khallifeh Rosser a pris la deuxième place place en 47”88.

L’autre médaillé d’Europe français récent en engagement individuel, le triple sauteur Jean-Marc Pontvianne, en bronze en août à Munich, ne s’est classé que sixième du concours de Bruxelles avec un meilleur saut mesuré à 16,51 m. A distance de sa meilleure marque de la saison, proche des 17 mètres (16,96 m). “J’ai du mal à m’en remettre, il a avoué. Il me reste un rendez-vous, à Zagreb, pour battre mon record (17,17 m). Je sens que je l’ai dans les jambes mais je dois me reposer. J’étais très sollicité après les Championnats d’Europe.”

Mahuchikh toujours plus haut, Krop toujours plus rapide, Harrison toujours plus loin

En dehors de cela, trois meilleures performances mondiales de l’année ont été établies ce vendredi soir. L’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh, vice-championne du monde à Eugene en juillet dernier, a au saut en hauteur passé la barre des 2m05. La championne du monde en salle en titre a ensuite échoué à 2m10 dans sa tentative de battre le record du monde (2m09) détenu par la Bulgare Stefka Kostadinova, sur les tablettes depuis 1987.

Le Kenyan Jacob Krop, vice-champion du monde à Eugene, a également établi un “MPM” de l’année, sur 5000 mètres, en 12’45”71. Krop a amélioré son record personnel de plus d’une seconde pour devancer l’Américain Grant Fisher. Aux Mondiaux, le Kényan avait été dominé par le Norvégien Jakob Ingebrigtsen. Enfin, l’Américaine Kara Winger a signé une nouvelle marque de référence en 2022 au javelot (68,11 m, record des Etats-Unis).

Athlétisme

Les Mondiaux en salle de Nanjing 2020 reportés à 2025

HIER A 10:43

Les grandes histoires

Borzov contre l’Amérique : l’or et le plomb de Munich

31/08/2022 à 22:42

Leave a Reply

Your email address will not be published.