Covid-19 : retour du masque et rassemblements limités… L’Union européenne alerte sur le retour de l’épidémie cet automne

La vague estivale de la pandémie de Covid-19, stimulée par Omicron BA.4 et BA.5, a montré que l’épidémie était loin d’être terminée, le virus continuant de se propager en Europe et au-delà.

La Commission européenne a mis en garde, vendredi, sur l’éventuelle nécessité de reprendre des mesures dans les mois à venir pour stopper la propagation du virus Corona, notamment le retour du port du masque et la limitation des rassemblements en fonction du contexte. L’Union européenne insiste également sur l’importance de poursuivre les vaccinations pour maîtriser l’épidémie.

L’exécutif communautaire a publié vendredi 2 septembre un rapport sur la manière dont les pays de l’UE se préparent à répondre au coronavirus à la lumière de l’automne et de l’hiver à venir.

Malgré l’importance des vaccins, l’autorité souligne également l’importance des “interventions non médicamenteuses” pour réduire l’épidémie, notamment l’utilisation de masques et la limitation de la taille des rassemblements.

Nous proposons maintenant aux États membres des mesures pour protéger nos citoyens contre le COVID-19 pendant les saisons d’automne et d’hiver.

Nous devons agir de manière coordonnée pour éviter une nouvelle vague de cas\u2193#ensemble plus forthttps://t.co/4XRXiidBql

– Commission européenne\ud83c\uddea\ud83c\uddfa (UEFrance) 2 septembre 2022

Notre expérience avec cette pandémie a montré que nos efforts doivent inclure des interventions non pharmacologiques pour réduire la propagation du virus, protéger les groupes vulnérables et réduire le stress sur les systèmes de santé.‘ dit le document.

Selon les situations épidémiologiques, les interventions non pharmacologiques, par exemple, les masques faciaux ou la limitation de la taille des rassemblements, pour réduire la propagation du virus restent un élément essentiel de la boîte à outils des États membres. Il est important que tous les États membres soient prêts à réintroduire des mesures de santé publique basées sur des seuils clairs. Toutes les mesures mises en œuvre dans les écoles doivent être adaptées à l’environnement éducatif et au groupe d’âge et doivent être réduites au minimum pour éviter toute perturbation de l’éducation.

Bruxelles met en garde contre cela “Les deux dernières années ont montré que l’Union européenne pourrait faire face à une nouvelle vague de Covid“Conjointement avec le retour de la population après les vacances, la réouverture des écoles et une baisse des températures.

Comme il ressort de ce document que “L’Union européenne sera confrontée à une saison commerciale active pour d’autres virus respiratoires, dont la grippe”, a-t-il ajouté.‘, qui pose’Cela pose un défi aux systèmes de santé nationaux déjà surchargés“.

Par conséquent, l’UE recommande de poursuivre les stratégies de vaccination actuelles, d’utiliser les vaccins disponibles, de combler les lacunes dans la population et de donner la priorité à l’administration d’une dose de rappel supplémentaire à des groupes de population spécifiques, tels que les personnes de plus de 60 ans, les personnes atteintes de autres maladies ou immunodéficiences et femmes enceintes .

Leave a Reply

Your email address will not be published.