France – Lituanie, un enjeu majeur

Battues respectivement par la Slovénie et l’Allemagne, la Lituanie et la France s’affrontent ce samedi à 17h45 (en direct sur Canal+ Sport 360), et c’est déjà un match décisif pour les deux équipes. Dans le “groupe de la mort”, il faudra au moins deux victoires pour passer le premier tour, et accumuler trois succès serait même idéal pour éviter une dernière journée à jouer à la calculatrice.

Pour les Bleus, c’est avant tout un match pour se rassurer et se rassurer. Depuis le début de la préparation, la France n’a pas bien joué, et cette absence de “fondamentaux” pour reprendre le terme de Vincent Collet se paye cash.

« L’attaque est la préoccupation numéro un” analyse Vincent Collet, qui regrette un manque de rigueur dans les passes, les démarques, les écrans… Pour le coach, l’attaque des Bleus manque de timing et de coordination. Pour résumer, c’est salissant et tout le monde marche dessus. Nando De Colo n’est pas là pour mettre en place les systèmes et contrôler le tempo, alors que Nicolas Batum, comme chez les Clippers, est ce “glue guy” qui met de l’huile dans les rouages. Sans eux, l’attaque est grippée.

La France, la bête noire de Lituanie

En face, la Lituanie reste un adversaire de premier plan même si elle n’a plus battu la France depuis… 2013 dans une grande compétition. Alors que les Bleus s’affirmaient au plus haut niveau du basket européen et mondial, la Lituanie stagnait, régressait même au point même de rater les derniers JO. La faute à une génération moins brillante et à un effectif moins dense. Sauf que c’est quand même dur comme ils l’ont prouvé face à la Slovénie.

Portés par les “tours jumelles” Domantas Sabonis et Jonas Valanciunas, et l’increvable Mindaugas Kuzminskas en 6e homme, les Lituaniens proposent un basket classique et discipliné sous la coupe d’un nouvel entraîneur (Kazys Maksvytis) et d’un jeune meneur de jeu (Rokas Jokubaitis) . La Lituanie traverse une période de transition, et c’est évidemment sous les signes que reposent ses fondements et ses certitudes.

Vincent Collet le sait, et au-delà d’une attaque mieux coordonnée, il attend des rebonds et donc des écrans retardateurs pour empêcher le tandem Sabonis-Valanciunas de faire la différence. Dans L’Equipe, on évoque ainsi un retour en action de Moustapha Fall dont les 2m18 ne seront pas de trop pour aider Rudy Gobert et Vincent Poirier.

L’ADVERSAIRE

cinq majeur : Rokas Jokubaitis, Ignas Brazdeikis, Rokas Giedraitis, Domantas Sabonis, Jonas Valanciunas

Substituts : Arnas Butkevicius, Martynas Echodas, Marius Grigonis, Mindaugas Kuzminskas, Lukas Lekavicius, Kristupas Zemaitis, Eigirdas Zukauskas

LES TROIS DERNIERS FRANCE – LITUANIE

22 septembre 2013 : France – Lituanie (80-66), finale de l’Eurobasket

13 septembre 2014 : France – Lituanie (95-93), Coupe du monde, 3e place finale

7 septembre 2019 : France – Lituanie (78-75), Coupe du monde, phase de groupes

TÉLÉVISION

Canal+ Sport 360, en clair dès 17h45

Leave a Reply

Your email address will not be published.