Le pape François prend le contrôle des Chevaliers de Malte

Après plusieurs années de litige, le pape François a pris le contrôle des Chevaliers de Malte samedi en supprimant ses organes directeurs et en nommant un conseil souverain temporaire. Dans un décret publié par le Vatican, le pape a annoncé qu’il avait publié “La nouvelle charte constitutionnellepour etEn vigueur immédiatement».

François a décidé aussiLe licenciement de tous les postes de direction, la dissolution de l’actuel Conseil de souveraineté et la formation d’un Conseil souverain temporairequi a nommé personnellement ses 13 membres. Ce dernier devra organiser pour janvier prochain un chapitre général extraordinaire (Assemblée, NDLR) pour mettre en œuvre toutes les décisions du Pape, en précisant le décret.

L’Ordre de Malte, fondé à Jérusalem et reconnu par le Pape en 1113, est un extraordinaire État sans terre basé à Rome, un puissant ordre religieux et une organisation caritative. Elle compte aujourd’hui 13 500 Chevaliers, dont une cinquantaine de religieux, qui s’occupent du travail hospitalier et humanitaire de la congrégation avec plus de 100 000 employés ou bénévoles répartis dans 120 pays. La crise au sein de l’organisation et dans ses relations avec le Vatican a commencé par une dispute à la tête du régime en 2016 lorsque le Grand Maître des Chevaliers de Malte, son président, a demandé au Grand Chancelier de démissionner.

Ordre religieux

Certains Chevaliers de l’Ordre s’y opposent et demandent au Pape d’intervenir. François envoie une commission d’enquête et obtient également la démission du grand maître, et toutes ses décisions sont annulées. Puis le Pape nomme APabri délégué»», son représentant personnel dans l’organisation, et à partir de ce moment a commencé à travailler sur une vaste réforme de la charte constitutionnelle du régime.

Les discussions s’avèrent difficiles sur un point précis : la souveraineté des Chevaliers de Malte. Le projet de réforme de la charte constitutionnelle préparé par le légat pontifical prévoit que l’Ordre des Chevaliers de Malte sera “Thème du Saint-Siège« Lequel du Vatican est rejeté par les Chevaliers de peur de réduire l’affaire à »association religieuseSelon le site italien d’information religieuse Korazym.

Le pape François mentionne dans son décret une décision rendue par la Cour des cardinaux en 1953 selon laquelle :Les pouvoirs de l’ordre ne constituent pas (…) cet ensemble de pouvoirs et d’autorités d’Etats souverains». «Étant une communauté religieuse, elle dépend donc (…) du Saint-Siègeconclut le pape François.


voir également – “Nous pouvons changer le Pape”: affaibli, François admet qu’il “ne pourrait pas voyager au même rythme”

Leave a Reply

Your email address will not be published.