Le Stade de France sera-t-il le dernier grand concert de Booba ?

Ce samedi 3 septembre, le rappeur donnera le show le plus important de sa carrière. Un concert d’adieu pour celui qui ne cesse d’annoncer sa retraite depuis la sortie de son dernier album en 2021.

Après 25 ans de carrière, Booba se produira pour la première fois ce samedi 3 septembre sur la scène du Stade de France, lors d’un concert unique à guichets fermés. Si ce show parisien est très attendu par les fans du rappeur, certains craignent néanmoins de ne plus jamais revoir leur artiste préféré sur scène.

Depuis la sortie en 2021 de son album, Ultra – annoncé comme son dernier – Booba a en effet répété à plusieurs reprises qu’il comptait prendre sa retraite. Bien que ce spectacle au Stade de France ait un goût d’adieu, l’artiste a tenté de rassurer son public, dans une interview accordée au youtubeur Le sale chroniqueur.

“Un moment, il faut raccrocher les gants. Je ne dis pas que je ne ferai plus de concerts après, mais je ne sais pas si j’en ferai plusieurs. Si celui-ci arrive, incha’allah, il peut-être la première et la dernière fois que vous me voyez au Stade de France”, explique-t-il dans l’interview diffusée sur YouTube.

“Je pensais déjà arrêter à 30 ans”

S’il a déclaré en juillet « être à la retraite » et « quitter le trône », à d’autres artistes, Booba continue de produire des singles et d’enchaîner les collaborations. Conscient que la fin de sa carrière approche, le rappeur ne ferme pas la porte à d’autres projets musicaux.

“Je peux dire ‘j’arrête’, demain j’ouvre mon mail, je reçois un son, j’ai une inspiration j’écris. Tant que j’y arrive, je suis inspiré, et je sais parce qu’avec l’expérience, je suis un directeur artistique maintenant, quand je fais quelque chose de plus ou moins bien. Je pensais que j’arrêterais quand j’avais déjà 30 ans”, a déclaré Booba au Chroniqueur Sale.

Il faut dire qu’en plus de sa carrière d’artiste, Booba a bien d’autres casquettes. Producteur de talent, le rappeur est à la tête de son label 92i mais aussi de la branche africaine 92i Africa lancée en 2021 pour promouvoir les aéristes africains. Ce sont également ses poulains SDM et Green Montana qui assureront sa première partie au Stade de France.

En parallèle de la musique, Booba travaille aussi sur la série Ourika. Cette nouvelle création de Prime Video, qualifiée de “western urbain”, racontera l’affrontement entre un trafiquant de drogue et un flic de la jeune génération lors des émeutes parisiennes en 2005.

“On est en plein casting. Il est censé sortir, si tout se passe bien, en 2023. Le tournage commencerait en fin d’année, début 2023”, précise Booba.

Enfin le rappeur s’est lancé dans une véritable croisade contre les influenceurs. Se plaçant dans le rôle de « lanceur d’alerte », il entend dénoncer le business des influenceurs sur les réseaux sociaux.

“Au-delà de n’avoir aucun talent, de promouvoir la culture du vide, de la débilité, et de ne pas payer leurs impôts en France, ils trompent les citoyens (surtout les adolescents) en leur vendant de la merde”, a-t-il déclaré à Sortie Juillet dernier.

Ce n’est pas le justicier de Booba, mais le rappeur qui sera sur scène au Stade de France ce samedi, pour le plus grand plaisir des fans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.