MotoGP Misano J1 Pecco Bagnaia (Ducati/2) : « compte tenu de la pénalité, la qualification sera fondamentale »

Pecco Bagnaia a eu un vendredi difficile sur un parcours de Misano qui est un peu considéré comme son arrière-cour. Même deuxième sur cette première journée du Grand Prix de Saint-Marin, l’officiel Ducati s’est compliqué la tâche en connaissant les affres de la chute, certes, mais surtout de la pénalité après une bourde en FP1 qui lui coûtera trois places au départ. grille pour la course de dimanche. L’Italien ne doit donc pas lâcher prise et se contenter d’une pression qui lui a toujours été mauvaise conseillère…

Pecco Bagnaia arrivé dans ce Grand Prix de Saint-Marin avec trois victoires successives sous le bras qui viennent agrémenter ses cinq succès déjà remportés cette année. Mais rien n’y fait, il semble toujours sur la corde raide et jamais dominant, malgré ces réalisations. Le fait qu’il soit capable du meilleur comme du pire en un instant a encore été démontré lors de cette première journée passée en MotoGP à Misano.

Dans FP1il a donc tiré un penalty qu’il aurait bien fait vu le niveau d’adversité et en FP2 il est tombé. Mais malgré tout, le voici deuxième au classement. Alors, quel visage va-t-il nous montrer ce samedi ? Tout d’abord, il y a cet écueil : à l’avant, je n’ai toujours pas de bonnes sensations, cela se produit depuis trois courses, mais en FP2 c’était mieux. Si je me suis écrasé c’est parce que j’essayais d’attaquer plus fort ».

Pecco Bagnaia : « la peine est juste »

« Après l’accident, je suis retourné sur la piste avec la même moto et j’ai tout de suite bien fait, même à courir après le temps ” ajoute le coéquipier de Jack Miller, le tiers de ce jour. ” En réalité, le pneu tendre n’a pas réagi comme prévu. Mais je suis content, malgré les difficultés qui nous attendent. On a fait du bon boulot, mais vu le penalty, la qualification sera fondamentale. »

Sur cette sanction, il commente : la sanction est juste, j’ai fait une erreur de comptage, J’étais persuadé d’avoir pris le drapeau à damier et au lieu de cela, ils ne l’avaient pas agité. C’était de ma faute, bien qu’en réalité je ne pense pas avoir gâché la conduite de qui que ce soit, mais les règles sont les règles et c’est vrai “. Une gaffe à la Aleix Espargaró en Catalogne qu’il valait finalement mieux faire à la fin d’un FP1…

Moto GP |  GP Misano Jour 1 : Bagnaia,

Chronos MotoGP Misano J1

motogp

Crédit de classement Motogp.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.