Non, la nouvelle sous-variante d’Omicron ne s’appelle pas “Centaur”

La variante BA 2.75 a été identifiée en mai 2022 et fait partie des sous-variantes surveillées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis juillet. Cette version de la variante Omicron se répand déjà rapidement en Inde et ses mutations sont inquiétantes.

Depuis quelque temps, la presse et les réseaux sociaux appellent ce sous-type de Covid-19 “Centaure”. Mais il s’avère que ce surnom n’a absolument rien d’officiel, selon les rapports Nomirama. En effet, aucune institution nationale ou internationale n’a à aucun moment nommé la sous-variable BA.2.75.

blague croissante

Dans la liste des sous-variantes du coronavirus établie par l’Organisation mondiale de la santé, il porte toujours son nom technique BA 2.75 uniquement. “Centaure” vient en fait… d’une blague sur Twitter. Le 1er juillet, un internaute suivi par plus de 8 000 personnes a déjà “déclaré” avoir baptisé la sous-alternative.

“Son nom est la dynastie des Centaures. Ils s’y sont habitués », a écrit l’internaute. “Aujourd’hui, j’ai tout sous contrôle de la pandémie. Son tweet a été largement diffusé, et pas plus tard que le 5 juillet, un article sur la variante appelée “Centaure” a été référencé à partir du titre. Nomirama.

La faute au SEO ?

Puis le titre s’est tellement répandu qu’il a été utilisé par des chercheurs dans des revues scientifiques très sérieuses tempérer la nature. Ed Young, journaliste à Atlantiqueà propos de cette affaire.

En fait, la diffusion de ce surnom, en plus de la blague initiale, a été favorisée principalement par les stratégies d’optimisation de contenu (SEO) pour les médias et les plateformes en ligne. Ces méthodes ont peu à peu poussé puis contraint les rédacteurs et journalistes à mentionner ce titre afin que l’article apparaisse dans les résultats de recherche des internautes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.