Quel pilote pour Alpine en 2023 ?

La décision tant attendue du CRB dans l’imbroglio McLaren/Alpine est tombée. Après avoir analysé les contrats des deux parties les liant à Oscar Piastri, le comité de reconnaissance des contrats de la FIA a tranché en faveur de l’écurie anglaise. L’organisme chargé de certifier la validité des contrats signés entre pilotes et équipes a estimé que l’Australien était libre de signer un bail avec la firme de Woking pour devenir l’un de ses pilotes dès la saison prochaine.

Ainsi, Alpine se retrouve sans Oscar Piastri, pourtant annoncé le 2 août, et sans Fernando Alonso déjà assuré de jours heureux, ou pas, chez Aston Martin où il succèdera à Sebastian Vettel, futur retraité. Alors que la quasi-totalité des équipes ont bouclé leur effectif pour la campagne suivante, les Bleus ne peuvent pour l’instant compter que sur Esteban Ocon. Au sein de l’A fléché, diverses pistes sont actuellement à l’étude, mais laquelle pourrait-elle concrétiser concrètement ?

Schumacher, le favori d’Ocon

Mick Schumacher reviendra-t-il chez Alpine ? ©DPPI/A. Vincent

En fin de contrat avec Ferrari, qui ne souhaite pas le prolonger, Mick Schumacher semble promis à un avenir loin de la Scuderia et surtout de Haas, dont l’un des sièges était systématiquement réservé à un pilote italien, en l’occurrence le sien. L’Allemand s’active donc pour prolonger son aventure en F1, et sans le soutien de Ferrari les pistes tiennent sur les doigts d’une main, et encore.

S’il n’est pas la priorité de l’équipe aujourd’hui, Alpine a inscrit le nom de Mick Schumacher dans ses petits papiers pour la saison 2023. Décevant en 2021 même s’il ne disposait pas d’un matériel de compétition, le fils du Baron Rouge a pris confiance. Profitant d’une voiture plus performante, l’Allemand marquait ses premiers points, livrait de belles bagarres et parvenait à prendre le meilleur sur son coéquipier, l’expérimenté Kevin Magnussen, à quelques reprises. Esteban Ocon fait même de son homologue son favori pour l’épauler l’an prochain. Reste à savoir si Laurent Rossi et sa bande tenteront le pari Schumacher, plus risqué sur le plan sportif mais attractif sur le plan économique de la marque.

Gasly, celui qui tient la corde ?

Pierre Gasly chez Alpine pour un duo 100% français ? ©DPPI/F. Goode

Et si Alpine alignait un duo 100% français en 2023 avec l’arrivée de Pierre Gasly ? C’est la rumeur qui anime le paddock depuis la reprise en Belgique le week-end dernier. L’idée est bonne et les Bleus feraient du Normand leur priorité pour la saison prochaine. Pourtant, l’affaire devrait être plus difficile à mener que celle de Mick Schumacher.

Actuellement pilote AlphaTauri, Pierre Gasly a déjà été confirmé pour 2023, année marquant la fin de son contrat avec Red Bull, dont il est membre depuis la saison 2024, tandis que Mick Schumacher sera libre en décembre prochain. Interrogé jeudi en conférence de presse, le Normand a réfuté l’idée de changer de camp alors qu’il est sous contrat avec l’équipe de Faenza. “Je ne veux faire aucun commentaire sur quoi que ce soit”, a-t-il prévenu dans le paddock néerlandais. Je suis avec AlphaTauri et je fais de mon mieux pour eux. Ils m’ont offert ma première place et ma première victoire en F1, j’ai un contrat avec eux et tout le monde le sait. Rien n’a changé. En juin j’ai été annoncé chez McLaren, en juillet chez AlphaTauri et maintenant chez Alpine. Beaucoup de choses ont été dites mais une chose est sûre : j’ai un contrat avec AlphaTauri. » Affaire à suivre…

Ricciardo toujours en lice ?

Esteban Ocon et Daniel Ricciardo de nouveau réunis en 2023 ? ©DPPI/F. Goode

Daniel Ricciardo ira-t-il à l’opposé d’Oscar Piastri ? En août dernier, nous vous annoncions que l’Australien était en pole position pour succéder à Fernando Alonso. La piste s’est depuis effondrée et le natif de Perth semble s’être éloigné d’un retour à Enstone deux ans après son départ.

Un départ justement qui n’avait pas été très bien vécu en interne. Alors qu’il incarnait le nouveau projet Renault qui avait enfin attiré un grand nom, Daniel Ricciardo avait claqué la porte avant même le début de sa 2e saison avec le Diamant en 2020 annonçant qu’il rejoindrait McLaren en 2021. Au sein des différents départements de l’écurie tricolore, ce départ avait été vécu comme une trahison tant les espoirs placés en l’Australien étaient grands.

Il faudra aussi analyser l’état d’esprit de Daniel Ricciardo qui reste sur deux saisons peu convaincantes chez McLaren malgré sa victoire à Monza en septembre 2021. A-t-il toujours la même agressivité qu’il y a 5 ans quand il était un pilote capable de se battre ? pour les premières places ? A-t-il encore la motivation et l’envie de continuer en F1 après un passage difficile entre Enstone et Woking ? Autant de questions que les dirigeants des Bleus devront se poser avant de faire une offre à l’intéressé mais surtout pour éviter un nouvel échec majeur.

Doohan pour promouvoir l’académie ?

Jack Doohan représente l’académie alpine en F2. © Sebastiaan Rozendaal / Agence photo néerlandaise / DPPI

Alpine finira-t-elle par dessiner en interne ? Après l’échec d’Oscar Piastri, membre de l’académie depuis son titre en Formule Renault en 2019, la solution pourrait enfin venir de la F2 avec Jack Doohan, lui aussi partie intégrante de la pépinière de la flèche A.

Pour le moment, l’Australien part de très loin. Certes, il réalise une belle première année avec déjà 3 victoires au compteur et deux pole positions, mais dans les plans des dirigeants il est loin d’être la priorité pour le moment. Mais ne serait-ce pas la meilleure réponse au départ d’Oscar Piastri, dont l’académie bleue l’accompagnait depuis la F3, et ses titres, à son rôle de réserve en F1 cette année ? (Très) Probablement mais la direction d’Alpine ne peut pas se permettre de prendre un tel risque avec un pilote qui n’a jamais été titré dans des formules de promotion et dont le développement n’est pas encore terminé pour le considérer comme un véritable prétendant à un volant en F1.

A noter que Théo Pourchaire (actuellement en 2e année de F2 avec ART Grand Prix) figure également sur la liste des pilotes considérés au même titre que Mick Schumacher et Pierre Gasly même s’il n’est pas au même niveau qu’eux aux yeux d’Alpine. D’ailleurs, ses performances sur l’ensemble de l’année ne plaident pas en sa faveur, le Tricolore n’ayant jamais pu, ou très rarement, rivaliser avec le probable champion Felipe Drugovich.

LIRE AUSSI > Piastri chez McLaren, une victoire à la Pyrrhus ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.