Tour d’Espagne – Bryan Coquard quittera La Vuelta après la 13ème étape !

Bryan Coquard (Cofidis) partira le retour à l’issue de la 13e étape, ce vendredi. C’est du moins ce que l’on apprend en écoutant son coéquipier David Cimolaï. Le pilote italien a ainsi dévoilé les raisons de ce futur abandon. “Vendredi, Coquard rentrera chez lui pour participer à d’autres courses. Nous devons marquer des points, mais je pense que c’est ridicule. Cela cause beaucoup de stress tout au long de l’année. Le paradoxe de la situation est que dans les petits événements, beaucoup plus de points peuvent être gagnés. Le système de points est dommage. Je ne suis pas content, mais je comprends l’équipe. L’objectif est de rester dans le World Tour, et même si on reste calme, ce sera un défi», explique-t-il dans des propos rapportés par Bici.PRO.

Vidéo – Cédric Vasseur : “La chasse aux points UCI change tout…”

Vasseur : “Il faut rester concentré jusqu’à la fin de la saison”

En passant Critérium Le Guidon d’Or à Hellèmes Lundi soir, le directeur général de la L’équipe Cofidis, Cédric Vasseuren a profité pour faire le point sur les performances de son équipe cette saison, avec déjà 16 victoires au compteur depuis le début de l’année – et la dernière et peut-être la plus belle – celle de Jésus Herrada sur le retour lors de la 7ème étape ! La course à Tour du monde pour le Tu fais confiance ça a l’air bien… mais Cédric Vasseur veut surtout rester prudent : “Il faut rester concentré jusqu’à la fin de la saison. On sent encore une forte concurrence des autres équipes. C’est logique. Nous nous battons avec 19-20 équipes pour 18 places. Mais c’est vrai que l’équipe se porte bien. Et nous sommes assez sereins avec une force collective. Peut-être la meilleure de toutes les équipes qui se battent pour la maintenance, alors nous ne peut pas s’endormir.”

Avant d’ajouter : “Lun courir après les points UCI change complètement les configurations de course. On voit même des équipes plus tournées vers les victoires d’étape rouler derrière une échappée. parce qu’il y a des coureurs d’une équipe concurrente à l’intérieur… On assiste à des scénarios un peu inhabituels. Maintenant, nous devons l’accepter. C’est le jeu, comme au foot où quand tu mènes dans les dernières minutes, tu joues pour le temps. On sait que le maintien dans le World Tour se joue sur trois ans, et non sur une seule saison. Nous avons eu un début d’année 2020 difficile avec la crise du covid. Mais nous sommes devenus plus forts. 2021 était bien meilleur, et 2022 est un millésime exceptionnel. Cofidis est la 11e meilleure équipe du monde en 2022. Compte tenu de nos moyens, c’est quelque chose d’exceptionnel.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.