US OPEN – Corentin Moutet se hisse pour la première fois en 8e de finale d’un Grand Chelem

Il y aura au moins un représentant français lors de la deuxième semaine de l’US Open de cette année. Et c’est le plus improbable de tous. Corentin Moutet n’avait pas réussi à passer les qualifications. Battu au dernier tour par le Chinois Wu Yibing, celui-là même qui défiera ce soir Daniil Medvedev, il a été drafté en lucky loser. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le gaucher tricolore a fait fructifier ce statut. Il est désormais en huitièmes de finale. Une grande première pour lui dans un tournoi du Grand Chelem.

Face à Pedro Cachin, Moutet a fait Moutet. Son côté “Jekill and Hyde” s’est plus que jamais exprimé sur ce court 17. Le meilleur, le pire. Le redoutable et l’insupportable. S’il a fini par s’imposer en quatre sets (6-3, 4-6, 6-2, 7-5) et un peu plus de trois heures et quart de jeu, il a soufflé le chaud et le froid. Il était le meilleur joueur sur le terrain, mais sa tendance à l’autodestruction lui a presque coûté cher.

US Open

La journée des Français : Garcia et Moutet se régalent, Bonzi et Grenier à regrets

31/08/2022 à 18:14

Moutet – Cachin : Temps forts

L’incroyable retour du 4ème set

Solide et autoritaire en début de partie, il a subitement disparu de la circulation dans le deuxième set, avant de reprendre le contrôle de lui-même et du jeu dans le troisième acte. Puis le côté obscur du personnage est réapparu. Un très mauvais jeu de service en début de quatrième set lui a coûté un break et une sévère ondulation du toit. C’est simple, Corentin Moutet est complètement hors de son match. Il s’est éparpillé, a fait un peu (beaucoup) n’importe quoi et n’a jamais cessé de parler, à l’arbitre notamment, sur qui il déversait sa frustration.

Après cette pause d’entrée, le Français en a concédé un deuxième, puis presque un troisième, puisque Pedro Cachin avait un ballon du 5-0 sur le service de son adversaire. Mais en sauvant ce match, Moutet a sauvé son set et, in fine, son match. Mené 5-3, il a réussi à élever encore son niveau de jeu, avant de crucifier l’Argentin sur un break décisif à 6-5 en sa faveur. Là, sur deux points, il a montré pourquoi il est tellement meilleur que son classement actuel (112e avant l’US Open). Une défense de fer sur le premier, avec un merveilleux lob pour conclure, puis un gigantesque caramel pour s’offrir une balle de match.

C’est certes une victoire qui devrait faire du bien à ce joueur surdoué mais qui cherchait un résultat de ce genre dans un grand tournoi. Enfin, le fait d’avoir été un lucky loser lui a peut-être fait du bien, en transformant tout ce qui pouvait lui arriver en bonus. Jamais un lucky loser n’avait atteint les huitièmes de finale à l’US Open… Assuré de revenir assez confortablement dans le Top 100, Corentin Moutet va désormais s’attaquer à un gros morceau en la personne de Casper Ruud. Si le docteur Moutet laisse Hyde au vestiaire, le voyage pourrait valoir le détour.

Roland Garros

Gaston avec autorité

26/05/2022 à 13:56

Roland Garros

Moutet a eu le droit de vivre son rêve : “J’aurais aimé jouer contre lui toute la nuit”

25/05/2022 à 22:09

Leave a Reply

Your email address will not be published.