A Noyelles-sous-Lens, l’affaire des enfants maltraités et la “sale image” attachée à la ville

Les Noyellois ont découvert ces derniers jours le sens du mot « fugue ». L’affaire des dix enfants maltraités dans une maison de la rue Sadi-Carnot, largement évoquée dans la presse et à la télévision, a fait réagir les habitants.

Temps de lecture:
2 minutes

Drôle d’ambiance rue Sadi-Carnot, ce lundi après-midi. Voici une poignée de journalistes, caméras posées sur le trottoir, devant une maison à deux étages.

“Ils” seraient là, disent certains. Quelques quadras dont tout le monde parle depuis deux jours. Madame a même ouvert et fermé sa porte, paraît-il. Nous n’aurons pas plus de réponses. Ceux qui sont désormais sous contrôle judiciaire ne veulent voir personne. Dans leur immeuble, rapidement qualifié de “maison de l’horreur” par une partie de la presse, leurs dix enfants ont été découverts en manque d’hygiène, certains étant ligotés. Ils ont tous été placés.

Parade

Depuis samedi matin, les Noyellois du centre-ville assistent au défilé des journalistes. Forcément, le sujet s’invite dans les conversations. Une question se pose : Pourquoi personne n’a rien vu ? “Il y a aussi ce retraité qui trouve ça” C’est bizarre de voir ton quartier à la télé. C’est malheureux, on pense à ces pauvres gosses. Et puis, c’est une sale image donnée à Noyelles ».

Un autre voisin, croisé place Auguste-Gallet, corrige : « C’est même l’image du Nord qui en prend un coup. Déjà ce n’était pas glorieux… Elle était éducatrice à domicile avant la retraite : « J’ai été confronté à de nombreux cas comme celui-ci, parfois plus graves. Mais tous n’ont pas fait la une des journaux. »

La tension refait surface sur certains pas de porte où, lassé de répondre à une énième question, ce père de famille nous congédie sur un ton de presse” ce qui ajoute toujours plus », avant de tourner les talons.

Lire aussi

Coups de feu, alcool et rodéo : de Carvin à Hénin-Beaumont, récit d’un voyage armé

RC Lens : Massadio Haïdara, le bon plan de secours derrière

Enfants maltraités à Noyelles-sous-Lens : des détails et des questions qu’on se pose encore

Continuez à lire sur ce(s) sujet(s) :

Divers Lens Enfants Enquête Police et justice Éducation Société Noyelles-sous-Lens (62221, Pas-de-Calais)

Leave a Reply

Your email address will not be published.