Les Blues lancent le super tie-break

23h05 : Alors là Clevenot il est en train de fermer ma grosse vanne hater. Trois points consécutifs il est chaud comme la braise après une heure en cave. 8-8

23h03 : MERCI TREVOR IL EST TEMPS. 6-6. Zéro sérénité me concernant

23h01 : Tous les défis se retournent contre nous. TOUT. Rompre avec votre insupportable VAR le volley. +1 Japon

22h59 : Mais comment il amène cette ogive le libero d’en face là, c’est de la garce folle (pas seulement du talent mais j’ai du seum). 5-4 Japon

22h58 : OUI A CONTRE ENFIN FAUT DEMANDER EN QUELLE LANGUE ?????

22h57 : Nous prenons l’eau sur tous les secteurs de jeu. Et les Japonais sont touchés par la grâce il faut le dire aussi. 4-1

22h56 : MAYDAY MAYDAY MAYDAY

22h55 : OH CE POINT DE DINGOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Mais un point qui déchire encore pour le Japon… Chinenyeze touche le ballon sur le contre. 2-0, cette histoire commence moyenne

22h49.: CELA SE JOUERA EN 15 POINTS PAS BESOIN D’AVOIR LE GASTRO

Les Bleus ont au moins réussi une petite série pour recoller pas trop loin en fin de set et se remettre mentalement dans le bain

22h47 : Le compteur de Le Goff qui n’échappe à rien du tout… ça sent pas bon les japonais font le match de leur vie, ils ne s’arrêteront pas en deux. 23-17

22h44 : Allez au moins on va vibrer sur un super tie-break. Les meilleurs sets de volley-ball avouons-le. 21-16 pour les Japonais

22h43 : Entrée de Toniutti à la place de Brizard. On ne peut pas reprocher au sélectionneur italien des Bleus de ne pas chercher de solutions, mais il ne répond pas trop

22h42 : Earvin qui envoie un sac dans la galerie. Finalement c’est plutôt le compteur japonais qui retire habilement ses mains. Cet ensemble nous échappe complètement. 18-14

22h41 : Je n’aime pas travailler dur mais avec mon pote Trévor on en joue un de moins là-bas, c’est évident. 14-16, ça pue, ça pue, ça pue

22h37 : Qualité de jeu assez déplorable des deux côtés dans ce quatrième set. Et le pauvre Clévenot n’a PAS réussi DU TOUT. Ngapeth contraint de prendre sa place à l’accueil tant il est pris pour cible par les Japonais

22h35 : NISHIDA QUI SE TROUSE. Quatre points de rang pour les Bleus, ne les ferait-on pas un peu grincer des dents ?

22h33 : Pointage ?? Les Bleus ont tout de même fait une entame diesel dans ce set mais les 2/3 derniers points nous ont permis de recoller, notamment une attaque incroyable de la magie d’Earvin. 10-10

22h32 : Désolé pour cette petite absence, mon ordinateur avait décidé de me laisser partir en rase campagne. Il n’est pas en forme mais ça devrait tenir pour la fin du match

22h21.: OUI ON LE VOLE COMME DES VOLEURS

Petit miracle là où Boyer a été contré à 24-23. Derrière deux points désordonnés qui penchent de notre côté, nous ne sommes pas mécontents

22h18 : PFIOUUUUUUUUUUUUUUUU GREBENNIKOV. Comment il va récupérer ce petron de Nishida. Allez, deux balles fixes, faut en faire une

22h17 : Boyer il nous fait un retour en tant que patron. L’indéfendable diagonale croisée. 22-21

22h15 : OH LA BRIZE QUI COMMENCE LA FOUDRE

Quelle pomme de terre foraine servant. 21-19. Je dois prendre cet ensemble, peu importe comment

22h13 : OUI YACINE L’ENTREE DU JOKER AU SERVICE. Nous prenons un petit point d’avance. C’est pas grand-chose, mais vu comme ça a été merdique pendant 40 minutes, on prend tout ce qui se passe

22h11 : Il a du mal à Clévenot depuis qu’il a dû remplacer Tillie, au point de recevoir un service flottant comme un jeune. 16-16, ce n’est pas si glorieux que ça

22h08 : Par contre, dans le service, on est passé en mode Gilles Simon. Trop d’attaques faciles offertes aux bombardiers japonais. 13-12

22h05 : Nishida continue d’envoyer des bastosses partout mais on a trouvé de la perforation en attaque, c’est plus conforme au niveau moyen de cette équipe. 12-10

22h03 : Brizard quelle petite crapule de placer la balle sur le ventre du japonais alors que la balle était dans une zone grise. 9-6

22h01 : GOFF EL MURO DURO.

Grosse série du bloc français et quatre points d’avance. C’est ce que nous voulons voir

22h00 : ARgh la blessure de Kevin Tillie sur une action anodine face au ballon. J’ai peur qu’on ne le reverra plus de la coupe du monde même s’il n’est pas à l’agonie non plus

21h58 : Chinenyeze ce soir est cousu à la main. C’est largement à 80% de réussite dès le départ. Dix points listés en un coup d’œil, on est en droit de le demander plus souvent. 6-4

21h56 : OUI BOYER PAS DANS MA MAISON

Premier contre le français depuis des lustres. Peut-être le signal que nous allons y revenir pour de bon.

21h55 : Surtout, ne gâchez pas ce début de troisième set, auquel cas cela pourrait mal tourner cette histoire. Je ne me suis pas inscrit pour ça. 2-2

21h49. : UN SET PARTOUT JE NE L’AIME PAS

21h47 : Bon quatre balles de set après le 67e point de Nishida, il faut se rendre à l’évidence, ça va être un match difficile

21h44 : Giani tente de coacher des coups au service mais personne ne parvient à renverser la dynamique générale de ce deuxième set. Ngapeth commence à s’échauffer, on ne sait jamais. 21-18

21h42 : Même quand on monte à trois en bloc, ce diable de Nishida trouve un écart pour passer entre les gros bras tricolores. 20-15, on a pris un petit coup sur la carafe

21h38. : CESSEZ D’ÊTRE INTELLIGENT JULIEN

Séquence défensive japonaise de haut vol, Boyer qui envoie un missile sol-air à deux mètres derrière, comme Jean Patry avant lui, et les Japonais s’envolent (17-12)

21h36 : Encore une attaque japonaise qui s’échappe et on se retrouve miraculeusement à -1. Comme quoi même en jouant mal, il ne peut pas nous arriver grand chose

21h34 : L’oubli du passeur japonais qui nous permet de grignoter un peu notre retard. On retouche des ballons en défense, on les ralentit parfois, mais on n’arrive plus à inverser la tendance

21h32 : Tout est plus compliqué en attaque. Ngapeth s’est forcé à faire des merveilles pour finalement mettre le libéro japonais hors de position. On ne trouve plus les solutions d’un coup. 5-9

21h29 : Service un peu trop long de Jean Patry qui confirme la baisse de qualité du jeu français. 7-3 Japon après un long échange qui s’est retourné contre nous, le premier de la soirée

21h27 : On a un peu de mal à se remettre sur les rails à l’entame du deuxième set. 4-1 pour les Japonais qui mettent plus en attaque

21h22 : LE SERVICE ISNERIEN DE NGAPETH !!!

La France termine sur sa première occasion un premier set rondement mené. Le Japon n’existait pas, je vais peut-être me coucher tôt ce soir, merci les gars

21h20 : Les Japonais arrêtent un peu l’hémorragie mais les voilà en PLS sur l’épaule dure. Sept points de consigne à venir

21h19. : BOUM CHINENYEZE MAIS NOUS SOMMES PARTOUT CONTRE

21h18 : MAIS LE BLOC FRANÇAIS, C’EST LE MUR DE L’ATLANTIQUE. Patry renvoyant les Japonais à Hokkaido. 21-15, on reprend ses aises assez tranquillement dès qu’on retrouve l’intensité

21h16 : Aïe aïe aïe l’enchaînement de service gagnant et saignant du Japonais qui oblige Andrea Giani à prendre un temps mort pour faire baisser la température

21h14. : BOUM EARVIN QUITTANT LE BAZOOKA

Un autre ballon qui sort de nulle part, puis Ngapeth envoie une roquette avant que la défense ne se reprenne. 18-13, cette affaire sent bon

21h12 : Alors qu’on crée un défi pour le plaisir comme un joueur de tennis qui défie 40-0 contre lui alors qu’il sait très bien que le coup droit a pris la ligne. 17-12 quand même, on gère tranquillement malgré les coups chauds de Nishida. Grande star au Japon nous apprend Antonin Rouzier, l’ancien international tricolore dans les commentaires ce soir

21h10 : Chinenyeze envoie du bois au poteau pointu. Trois attaques, trois coups secs qui ne reviennent pas. Belle alternance de Brizard, notre contrebandier en série. 14-10 pour la France qui fait le trou

21h06 : Ugh l’attaque de l’ailier japonais qui pousse notre libéro. Le mec ne fait même pas 1m90 mais il a une détente girafe. 10-8, après la réponse de PAtry

21h04 : ET ÇA CONTINUE. La spéciale Ngapeth avec la petite tape arrière sans regarder au milieu du contre japonais après deux énormes parades défensives des potes. 7-5, mini break pour les Bleus

21h01 : POPOPOPO Le premier bloc de la soirée signé Jean (sauveur de) Patry. 3-3, déjà pas mal de points spectaculaires des deux côtés

21h00 : GO, ALLONS-Y, S’IL VOUS PLAÎT MESSIEURS

20h58 : Petite surprise dans la composition française avec Kevin Tillie, le fils de l’ancien coach, qui revient à la place de Clevenot après sa brillante entrée contre la Slovénie lors du premier match !

20h54 : Le match est sur la chaîne L’Equipe je crois, je vais vérifier cette étape pour ne pas me retrouver coincé au départ. En espérant que les Bleus me plient ça vite

20h45 : Salut O fidèles lecteurs. Vous êtes Showwwwwwwwww ce soir (oui j’ai mon diplôme d’animateur de soirée mousse en Limousin)

18h30 : Un peu de lecture à la maison en attendant – oui on aime bien le volley à 20 minutes

18h30 : Bonsoir à tous les minutos. On a un peu de marge mais juste pour vous dire qu’on n’allait pas laisser nos volleyeurs en carafe alors qu’ils partaient à la conquête du titre mondial. Rendez-vous ici à 20h45 pour suivre leur huitième de finale contre le Japon, je compte sur vous

Leave a Reply

Your email address will not be published.