Les hybrides rechargeables perdent encore du terrain

Si les motorisations hybrides rechargeables sont régulièrement présentées comme une technologie de transition vers le tout électrique, tout porte à croire que ladite transition durera moins longtemps que prévu.

En juillet dernier, les moteurs de ce type ont vu leurs ventes chuter de 22 % sur l’ensemble du continent européen (26 pays), tandis que celles des moteurs 100 % électriques ont augmenté de 20 %.

En France, la part de marché des modèles Brancher est resté inférieur à 8 % depuis le début de l’année (comme en 2021), tandis que celui des moteurs 100 % électriques dépasse 12 % et progresse régulièrement.

Selon le cabinet d’analyse JATO Dynamics, cette baisse généralisée des hybrides rechargeables est due à l’annonce par différents gouvernements européens de la fin des versements d’aides à l’achat les concernant, au profit des seules motorisations 100 % électriques.

« Les hybrides rechargeables sont moins favorisés par la réglementation, ce qui impacte déjà leur position sur le marché. Alors que les gouvernements tentent d’orienter l’industrie vers des véhicules purement électriques, les hybrides ont encore un rôle important à jouer si nous voulons voir l’adoption généralisée de véhicules à faibles émissions dans toute l’Europe. », plaide cependant Felipe Munoz, analyste chez JATO Dynamics.

Avec peu d’émissions, certes, mais à condition que ces voitures soient correctement utilisées, c’est-à-dire rechargées le plus souvent possible afin de maximiser l’utilisation du moteur électrique.

Or, si les particuliers qui font le choix d’un hybride rechargeable sont pleinement conscients de ses réelles vertus, c’est souvent moins le cas des professionnels qui utilisent des véhicules hybrides rechargeables fonctionnels généralement accompagnés d’une carte carburant, ce qui ne les incite guère à jouer le jeu de la consommation maîtrisée. En France, 75% des enregistrements de modèles brancher sont également pratiqués par les entreprises.

A noter cependant que les marques continuent à utiliser cette technologie, qui s’inscrit parfaitement dans la recherche d’une meilleure efficacité énergétique.

La prochaine Toyota Prius sera également une hybride rechargeable, et des constructeurs comme Mercedes proposent des modèles offrant une autonomie électrique de plus de 100 km.

Enfin, le fait qu’un grand groupe comme Stellantis (Peugeot, Citroën, DS, etc.) propose de nombreux modèles hybrides rechargeables incitera les pouvoirs publics français à soutenir cette technologie encore plusieurs années. Jusqu’au moment où le 100% électrique s’imposera complètement, en tout cas.

Leave a Reply

Your email address will not be published.