PlayStation : le futur en 5 défis

Actualités du jeu PlayStation : le futur en 5 défis

2022 est une assez grande année pour PlayStation. Une année charnière qui différencie l’ancien du nouveau. Mais concrètement, qu’est-ce qui va changer ? Nous allons donc voir ensemble à quoi ressembleront la marque et son offre dans le futur, allons-y dans ces 5 choses à savoir !

Sommaire

  • Positionnement à la Apple
  • Le mobile et le PC en embuscade
  • Un catalogue plus varié
  • Bientôt le service sera roi
  • Nouvel équipement

Positionnement à la Apple

On commence par un changement drastique que vous avez sûrement déjà remarqué, mais c’est la hausse du prix de la PS5 de 50€, supérieur à ses concurrentes, Xbox ou Nintendo qui reste au même prix. Mais pour se le permettre, PlayStation s’appuie sur son image mondialement connue et réputée, semblable à celle d’Apple, motivée par une politique basée sur le marché. En effet, Sony se sent menacé par la multitude de concurrents proposant des catalogues de jeux par abonnement et l’installation du Cloud gaming. Autrefois, PlayStation capitalisait sur les ventes de jeux à l’unité, mais désormais il doit continuer à se concentrer sur les services, tout en renforçant son image avec ses jeux et sa machine.


Le mobile et le PC en embuscade

L’aura et la construction de l’image de marque permettent à PlayStation de se positionner « à part ». Désormais, en concurrence constante avec la Xbox, PlayStation est contrainte de se diversifier et va donc progressivement varier ses revenus, à commencer par le mobile, où Sony prévoit de réaliser près de 20% de son chiffre d’affaires en 2025. Mais aussi avec le PC, qui aura droit à son écosystème PlayStation, comme expliqué dans la vidéo.


Un catalogue plus varié

Au niveau du catalogue de jeux, Sony parvient à satisfaire et à faire rêver avec les différents achats qu’il a pu obtenir. On retrouve le studio BluePoint, Naughty Dog, Guerilla ou encore Insomniac Games. L’objectif ici est également de faire de la PS5 un achat indispensable, voire un investissement dans l’avenir. Cependant, on note aussi que Sony commence à s’emballer un peu avec son futur catalogue, quitte à manipuler l’information et cela devient dangereux pour son image, comme on peut le voir dans la vidéo auto-play. On peut voir que l’offre PlayStation tend à se diversifier, laissant le carcan du récit solo vers d’autres choses. Tous les studios en sa possession contribuent à perpétuer l’identité forte de la marque.


Bientôt le service sera roi

On ne peut pas arrêter le progrès, et même si le dématérialiser commence à écraser la vente physique des jeux sur consoles, d’autres révolutions sont à prévoir. Notamment celui des abonnements qui propose de payer des tonnes de jeux. Sony a récemment emboîté le pas à GamePass et doit s’armer de ses titres pour briller. Pour contrer la Xbox, qui gagne du terrain, Sony puise dans ses atouts plus globaux, avec Crunchyroll, Sony Music, Sony Pictures, qui profiteront au PS Plus à la manière de Prime Video d’Amazon. Pour ce qui est des exclusivités, comme l’offre Xbox, il est fort possible que Sony n’en ait pas besoin, et compte bien continuer à capitaliser sur la vente de jeux à l’unité encore plusieurs années, ce qui motive l’achat de consoles physiques.


Nouvel équipement

Nous terminons notre tour d’horizon par le matériel. Dans très peu de temps, il y aura l’arrivée de deux produits. D’un côté, la PlayStation VR2, prévue pour début 2023 et de l’autre, la PS5 Pro. Concernant le premier, plusieurs défis s’ensuivent. D’abord, le fait que les 5 millions de personnes qui possèdent le PSVR ne soient pas forcément prêts à prendre le nouveau, 6 ans plus tard. Deuxièmement, le catalogue massivement proposé par les studios internes doit fournir des jeux VR sur de grosses licences PlayStation et donc indirectement se développer pour le PC, là où se situe le plus gros marché de la VR. Enfin, le dernier défi est le timing de lancement, qui semble un peu trop tôt aux yeux des joueurs. Pour la PS5 pro, elle pourrait montrer le bout de son nez d’ici 2 ans maximum, si l’on regarde les générations précédentes, apportant une meilleure résolution en 4K 120 FPS.


À propos de PlayStation 5

Leave a Reply

Your email address will not be published.