Suicide d’un gendarme à la brigade de Saint-Martin-d’Auxigny : “C’était un soleil, un jeune homme plein de vie”

“Nous sommes dans l’obscurité absolue. Nous ne comprenons pas.” Dévastée par le suicide de son fils, la mère du policier qui s’est donné la mort ce lundi matin à la brigade de Saint-Martin-d’Auxigny se pose beaucoup de questions. Il était 7 heures du matin lorsque l’incident s’est produit. Le jeune homme, gendarme adjoint bénévole (c’est un militaire qui assiste les sous-officiers d’active dans les missions de la Gendarmerie Nationale NDLR) Un homme de 21 ans s’apprêtait à partir en patrouille lorsqu’il s’est suicidé avec son arme de service. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bourges et confiée à la section de recherche de Bourges.

C’était un jeune homme plein de vie, extrêmement joyeux, drôle.

La victime, originaire d’Auxerre (Yonne), avait quitté l’école de gendarmerie de Châteaulin (Finistère) fin août et avait rejoint la brigade de Saint-Martin-d’Auxigny ce samedi 3 septembre pour un travail le lendemain. . En attendant, il avait passé une semaine dans l’Yonne, chez lui, entouré de ses proches. “Nous avons passé une semaine merveilleuse”, raconte sa mère, qui passait en revue toutes les photos et vidéos prises à cette occasion. “Tout le monde l’aime. C’était un jeune homme plein de vie, extrêmement joyeux, drôle. C’était un soleil. Il adorait chanter, faire des imitations, danser. Nous sommes une famille fusionnelle.” Il allait faire ça. Il n’y a rien de pire au monde que de perdre un enfant.”

L’hypothèse d’un lien avec la gendarmerie n’est “pas privilégiée”

Le gendarme adjoint volontaire portait une lettre sur lui au moment de son geste. « Nous ne connaissons pas encore le contenu de ce mot (resté entre les mains des enquêteurs NDLR). C’est extrêmement difficile pour nous. J’ai hâte de découvrir ce qu’il y a dans cette petite note.”

Joël Garrigue, procureur de la République, indique que l’hypothèse d’un lien avec sa profession n’est “pas forcément privilégiée”. Pour l’heure, la Gendarmerie n’a pas souhaité communiquer sur les événements.

Marion Lapeyre

Leave a Reply

Your email address will not be published.