Toulouse : des piétons percutés, le chauffard sera mis en examen, deux blessés toujours dans le coma

l’essentiel
A l’issue de sa garde à vue, le conducteur de 32 ans qui conduisait la voiture ayant provoqué un accident dimanche matin à Toulouse sera présenté au parquet ce lundi en fin de journée. Une information judiciaire a été ouverte.

Un homme blessé est rentré chez lui dimanche soir, “miraculé” comme il nous l’a dit. Un second qui a passé son lundi après-midi avec des médecins légistes pour évaluer ses blessures. Un troisième “sous opération lundi pour réduire les fractures” et enfin les deux derniers blessés “toujours hospitalisés en salle de réanimation et dans un coma artificiel”. Ces deux hommes, évacués dimanche matin en “urgence absolue” semblent médicalement stabilisés mais les médecins sont prudents et considèrent que leur pronostic vital “reste engagé”. Ces cinq blessés ont entre 24 et 41 ans.

Dimanche peu après 6 heures du matin, ces cinq chauffeurs de VTC parlaient en attendant l’appel des noctambules lorsqu’une BMW 335 i cabriolet est arrivée à pleine vitesse. Son conducteur, qui avait un peu plus d’un gramme d’alcool dans le sang, a percuté une voiture en stationnement avant de faucher des piétons. Terrible partie de quilles dont le bilan, si les deux hommes dans le coma se rétablissent, relève presque du miracle.

Ce lundi après-midi, cet homme de 32 ans sans casier judiciaire a été présenté au parquet de Toulouse. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour défaut de contrôle, conduite malgré une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l (1,1 g) et blessures involontaires aggravées par un handicap supérieur à trois mois. Le refus aggravé de se conformer est également visé.

Hit and run contesté?

Cette fuite volontaire, le conducteur des Pyrénées-Atlantiques, titulaire de son permis de conduire et dont la voiture était assurée en règle, la contesterait. “Le type allait tellement vite qu’il n’aurait même pas remarqué que les collègues, suffisamment éloignés pour ne pas l’exciter davantage, voulaient le contrôler”, raconte un policier peu convaincu.

Ses passagers, trois femmes et un homme âgés de 19 à 21 ans, sont sortis avec des blessures “légères” de l’habitacle fracassé, notamment à l’avant, de la Bmw. Traités dimanche, ces témoins devaient être couchés aujourd’hui par les policiers du groupe d’appui judiciaire Rive droite. Leurs témoignages seront importants pour caractériser l’éventuel refus d’obtempérer aggravé.

Dans un communiqué publié ce lundi 5 septembre à 18 heures, le procureur de la République de Toulouse Samuel Vuelta-Simon souligne à propos de la saisine d’un juge d’instruction : « L’enquête va se poursuivre pour éclaircir la nature des faits et les blessures des victimes. “. En revanche, il n’a pas annoncé si le parquet entendait demander un mandat de dépôt contre cet homme dont le passé n’est marqué par aucun antécédent avec la justice.

Leave a Reply

Your email address will not be published.