100 000 employés de moins en 3 mois. Amazon ferme et abandonne les plans de développement de 42 entrepôts aux États-Unis !

Comme je vous l’ai déjà dit, je pense que contrairement à l’analyse dominante, Amazon a un modèle économique défaillant et a un problème structurel et une inadéquation avec l’évolution du monde.

L’histoire des livraisons est un pur délire, tout comme le ballet incessant des camionnettes et des hordes de sous-traitants aussi mal payés que maltraités.

Ce groupe est un gaspillage de ressources, une mine de production de pollution, de CO², un non-sens écologique total.

Socialement, le e-commerce à ce niveau ravage les petites entreprises et le tissu commercial de nos villes, y compris les grandes.

Mais le pire, c’est qu’Amazon perd de l’argent chaque année et à chaque livraison et ne gagne de l’argent que grâce à sa filiale AWS.

C’est la première fois que mon analyse, qui n’est pas tendre et peu orthodoxe sur cette valeur, n’est pas confirmée pour l’instant mais quelque peu renforcée par des faits nouveaux et ils ne sont pas du tout neutres pour l’avenir. d’Amazon.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas acheteur d’actions Amazon.

Amazon ferme et abandonne ses plans pour des dizaines d’entrepôts aux États-Unis

Amazon.com Inc, déterminé à réduire ses opérations de livraison tentaculaires dans un contexte de ralentissement de la croissance des ventes, a abandonné des dizaines d’installations existantes ou prévues aux États-Unis, selon une société de conseil étroitement surveillée. .

MWPVL International Inc, qui suit l’empreinte immobilière d’Amazon, estime que la société a fermé ou annulé des projets d’ouverture de 42 installations totalisant près de 25 millions de pieds carrés d’espace utilisable. La société a retardé l’ouverture de 21 autres sites, totalisant près de 28 millions de pieds carrés, selon MWPVL. Le géant du e-commerce a également annulé une poignée de projets européens, principalement en Espagne, selon la firme.

Cette semaine encore, Amazon a averti les autorités du Maryland qu’il prévoyait de fermer deux stations de livraison le mois prochain à Hanovre et Essex, près de Baltimore, qui emploient plus de 300 personnes. Ces mesures contrastent fortement avec les années passées, lorsque la plus grande entreprise de commerce électronique au monde s’est précipitée à l’automne pour ouvrir de nouvelles installations et embaucher des milliers de travailleurs en prévision de la saison des achats des Fêtes. Amazon continue d’ouvrir des installations lorsqu’il a besoin de plus d’espace pour répondre à la demande des clients.

“Il y a encore de sérieuses coupes à faire avant la fin de l’année – en Amérique du Nord et dans le monde”, a déclaré Marc Wulfraat, fondateur et président de MWPVL. “Cela dit, ils continuent de mettre en service de nouvelles installations cette année à un rythme étonnant.”

Maria Boschetti, porte-parole d’Amazon, a déclaré qu’il était courant pour l’entreprise d’explorer plusieurs sites à la fois et de faire des ajustements “en fonction des besoins de l’ensemble du réseau”.

“Nous pesons une variété de facteurs lorsque nous décidons où développer de futurs sites pour mieux servir les clients”, a-t-elle déclaré dans un communiqué envoyé par courrier électronique. « Nous avons des dizaines de centres de distribution, de centres de tri et de stations de livraison en construction et en évolution dans le monde. »

Les fermetures dans le Maryland font partie d’une initiative visant à déplacer le travail vers des bâtiments plus modernes, explique Amazon. “Nous examinons régulièrement comment nous pouvons améliorer l’expérience de nos employés, partenaires, chauffeurs et clients, et cela inclut la mise à niveau de nos installations”, a déclaré Boschetti. « Dans le cadre de cet effort, nous fermerons nos stations de livraison à Hanovre et Essex et offrirons à tous les employés la possibilité de déménager dans plusieurs stations de livraison différentes à proximité. »

Le directeur général Andy Jassy s’est engagé à mettre fin à une partie de l’expansion de l’ère pandémique qui a laissé Amazon avec trop d’espace d’entrepôt et trop d’employés. L’entreprise a généralement réduit le nombre d’employés en laissant des postes vacants, en ralentissant l’embauche et en resserrant les normes disciplinaires ou de productivité. Mais les fermetures d’entrepôts font également partie de la panoplie, et les travailleurs se préparent à plus. Au cours du deuxième trimestre, les effectifs d’Amazon ont diminué d’environ 100 000 emplois pour atteindre 1,52 million, la plus forte contraction trimestrielle de l’histoire de l’entreprise.

La société de Seattle a également cherché à sous-louer au moins 10 millions de pieds carrés d’espace d’entreposage, a rapporté Bloomberg en mai. »

Source Bloomberg.com ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.