Cotentin : pris à partie par des parents d’élèves pour la rentrée, le maire démissionne

Les parents ont symboliquement bloqué l’entrée des classes lundi matin. (©Philippe CRINON)

Après avoir découvert que l’école des Mielles de Denneville s’est vu amputé d’une classe lors de cette rentrée, alors même que le nombre d’élèves augmente, parents d’élèves sont déçus de voir la tournure que prend cette affaire.

Blocage symbolique

Malgré la visite de Grégory Marco, inspecteur de l’éducation nationaleen début d’après-midi le jeudi de la rentrée, le réouverture de la classe n’est pas du tout prévu. Bien que Grégory Marco ait dit que Sandrine Bodin, inspecteur de l’académie de la Mancheserait très vigilant sur ce dossier, le compte n’y est pas pour les parents d’élèves.

Déterminé à ne pas lâcher prise, ils ont manifesté ce lundi 5 septembre 2022 au matin devant l’école et ils ont symboliquement bloqué l’accès aux cours pendant une dizaine de minutes. Ils ont déploré l’absence des maires et de l’adjoint chargé des écoles, alors que tous les conseillers et adjoints résidant à Denneville étaient là.

Selon l’un des parents d’élèves, “ils savaient dès le mois de juin qu’une classe allait fermer”. L’ancien directeur a également quitté son poste “parce qu’il ne voulait pas travailler dans ces conditions et que personne n’a rien fait”.

Un autre parent présent, également enseignant, a ajouté : « Vingt-sept enfants dans une classe à trois niveaux, chapeau bas si quelqu’un y arrive. »

“Contre les méthodes que vous employez”

Philippe Pellerin, Adjoint au Maire de Dennevillequi est arrivé après avoir été informé de la situation, a été pris à partie par les parents d’élèves qui lui reprochent « de ne pas les soutenir et même d’être contre eux ». Et l’édile répond :

Je ne suis pas contre vous, bien au contraire, mais je suis contre les méthodes que vous utilisez et qui traumatisent les enfants.

Philippe PellerinMaire de Denneville

Le dialogue a été tendu et chacun est resté sur ses positions, rendez-vous a été donné jeudi 8 septembre à une heure à définir, Grégory Marco ayant prévu de retourner à l’école pour voir comment une aide pouvait être apportée aux enseignants, sans envisager de rouvrir une classe.

Vidéos : actuellement sur Actu

Au cours de cette discussion avec les parents d’élèves, Philippe Pellerin a déclaré que « la commune déléguée de Denneville n’a plus de raison d’exister à ses yeux » et qu’il a remis le matin même sa lettre de démission de maire délégué à François Rousseaumaire de la commune de Port-Bail-sur-Mer.

Toujours conseiller

Philippe Pellerin reste néanmoins conseiller municipal. De nombreuses personnes présentes se sont interrogées sur cette déclaration, son rapport avec la situation de l’école et plus largement l’avenir de la commune.

De notre correspondant Philippe CRINON

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans la rubrique Mes Actualités. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

Leave a Reply

Your email address will not be published.