Électricité : des prix records ? Doit-on revenir à EDF ? Toutes les questions que vous vous posez sur les prestataires alternatifs

l’essentiel
La crise de l’énergie fait craindre à de nombreux ménages des augmentations importantes de leur facture d’électricité. Alors que de plus en plus de Français se tournent vers les tarifs réglementés d’EDF, quels sont les avantages d’une telle démarche ? Pour y voir plus clair, La Dépêche s’est entretenue avec Aurian de Maupeou, co-fondateur de Selectra, société spécialisée dans la comparaison des offres d’électricité.

Hydroption placée en liquidation judiciaire, Oui Energy éjectée du marché, Iberdrola contrainte d’évincer ses clients… Avec la crise de l’énergie, de nombreux fournisseurs alternatifs d’électricité peinent à faire face à la flambée des prix.

Anticipant des factures déraisonnables, certains de leurs clients se tournent déjà vers EDF et ses tarifs réglementés. Mais est-ce vraiment le bon moment pour changer de contrat ? Faut-il craindre une hausse des prix ou d’éventuelles baisses ?

Pour y voir plus clair, La Dépêche s’est entretenue avec Aurian de Maupeou, co-fondateur de Selectra, société spécialisée dans la comparaison des offres d’électricité.

Je suis client d’un fournisseur alternatif. Est-ce le bon moment pour changer de contrat ?

C’est une question que se posent de nombreux particuliers, alors que le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement doit prendre fin début 2023. En réalité, se tourner vers EDF dépend de votre fournisseur d’énergie. “Si vous faites partie de ces clients qui ont reçu une lettre annonçant des hausses de prix à venir, alors il est peut-être temps de changer d’opérateur”, conseille l’expert.

Certains fournisseurs alternatifs sont-ils toujours compétitifs ?

Comme la plupart des “petits” fournisseurs ne produisent pas d’électricité mais l’achètent sur le marché de gros, ils dépendent de la situation économique du moment. Pourtant, les Français trouvent toujours leur compte auprès de ces opérateurs alternatifs. “On peut citer l’exemple de Total, dont le prix est 5% moins cher que celui d’EDF. Avec ces offres, le consommateur est clairement gagnant”, estime Aurian de Maupeou.

En effet, grâce au rachat de Direct Energie lancé en avril 2018, l’énergéticien français bénéficie de capacités de production lui permettant d’éviter de s’approvisionner sur le marché de gros.

“Malgré la situation, Watenfall, l’EDF suédois, a maintenu des prix très attractifs jusqu’au 1er septembre. ENI, l’italien Total, a continué à commercialiser du gaz au même prix que le tarif réglementé, même s’il aurait eu tout intérêt à le vendre sur au marché plutôt qu’aux clients », observe l’énergéticien. Attention cependant : si ces prix peuvent sembler intéressants pour l’instant, la fin du bouclier tarifaire peut complètement changer la donne.

Faut-il se tourner vers EDF ?

“Les tarifs d’EDF font office de norme, et évoluent de manière maîtrisée par l’Etat. C’est pourquoi on parle de tarifs réglementés”, explique Aurian de Maupeou. A ce jour, le tarif d’EDF est fixé à 17,4 centimes le kilowattheure sur l’offre de base. “Ce prix, qui aurait dû énormément augmenter pendant l’hiver, s’est stabilisé grâce à l’intervention de l’Etat, qui a plafonné les prix à 4%”, observe l’expert. En résumé, si vous faites partie des millions de particuliers qui ont souscrit à un abonnement EDF, mieux vaut, pour l’instant, ne pas changer de contrat.

Vous avez souscrit à l’offre d’un opérateur privé et vous souhaitez revenir aux tarifs réglementés d’EDF ? Rien de plus simple : il vous suffit de contacter le fournisseur pour qu’il vous redirige vers une offre au prix réglementé. Cerise sur le gâteau : EDF se charge des démarches auprès de votre fournisseur actuel.

Je souhaite changer de fournisseur. Dois-je m’inquiéter des coupures?

La question a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. Cependant, rassurez-vous : « les coupes ne sont jamais liées au fournisseur », rappelle Aurian de Maupeou. “Votre électricité est toujours garantie, quel que soit votre fournisseur. Même si vous n’avez pas d’abonnement, Enedis peut au pire limiter la puissance de votre compteur à 1 kilowatt. Moins recharger le téléphone ou même regarder la télé”, prévient l’expert en énergie. .

Leave a Reply

Your email address will not be published.