“J’ai été opéré, et je l’assume !” : Karine Le Marchand joue avec la transparence

Karine Le Marchand dit : “J’ai fait de la chirurgie plastique, et je l’assume !”

Alors que les fans deADP pourront découvrir un nouvel épisode de L’amour est dans le pré 2022 Ce lundi 5 septembre 2022 sur M6, Karine Le Marchand s’est confiée dans les pages de Femme Actuelle. L’animatrice a révélé qu’elle avait subi une opération de chirurgie esthétique et qu’elle l’assume complètement. “Je suis contre cette hypocrisie qui consiste à dire aux femmes qu’elles doivent rester jeunes et belles, mais ne jamais rien faire ‘sinon ça ne fait pas naturel'” dit-elle, “J’ai été opéré, et je l’assume !”.

>> L’amour est dans le pré 2022 : octogone pour quiche, sosies et parler d’ivrognes… 15 tweets qui nous ont fait rire <

Karine Le Marchand précise : “J’ai réparé ce qui n’allait pas et je vis avec le reste”. “Évidemment, ma peau n’est plus aussi ferme que lorsque j’avais 25 ans, mais je n’y peux rien” elle a ajouté, “L’avantage c’est qu’en vieillissant on perd aussi un peu la vue, donc on voit moins les détails ! Je ne peux pas dire que je le vis avec sérénité, mais j’essaie de le vivre avec sagesse”.

“C’est handicapant au quotidien de ne pas se reconnaître dans l’image que l’on renvoie”

Le présentateur dont le salaire supposé a été révélé dans TPMP a expliqué sa décision d’avoir recours à la chirurgie esthétique. “J’aime cette liberté de ne pas avoir à me poser de questions. J’ai travaillé avec beaucoup d’animateurs qui refusaient d’être filmés sous tel ou tel profil, qui se rentraient le ventre dès qu’on commençait à tourner. Bref, qui étaient préoccupés avec des petits défauts physiques qui prenaient beaucoup de place dans leur tête et les empêchaient d’être eux-mêmes… Je préfère faire attention avant et me sentir bien quand je filme” elle a détaillé.

“Je pense que le bon moment, c’est quand on n’est plus d’accord avec ce qu’on voit dans le miroir. Il y a des gens pleins d’énergie, de vie et d’envie qui sont physiquement usés et fatigués. Je pense que c’est handicapant au quotidien de ne pas se reconnaître.” dans l’image que vous renvoyez” elle a aussi dit, “Après, chacun doit avant tout faire ce qu’il veut et le faire pour soi !”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.