des rochers ont été installés dans le centre-ville “pour empêcher les migrants de s’installer”

Des associations d’aide aux migrants ont dénoncé, vendredi 16 septembre, l’installation par la mairie de Calais de nombreux rochers sur plusieurs zones herbeuses du centre-ville. Selon eux, cela vise à “empêcher l’installation de tentes” migrants en transit vers l’Angleterre.

Depuis lundi, des centaines de tonnes de pierres sont apparues dans la ville, notamment sur les quais du Danube et de la Meuse, deux voies situées non loin de la gare. De longues étendues herbeuses et un terre-plein, “qui a servi cet été d’espace de vie” De nombreux migrants, selon les associations, étaient entièrement recouverts de rochers, placés à moins d’un mètre les uns des autres, a constaté un photographe de l’AFP.

Le camp cible “était déjà expulsé quotidiennement depuis le 3 août, jusqu’à une très grosse expulsion la semaine dernière, au cours de laquelle des personnes ont été déplacées vers le quai de la Meuse. Désormais, toute réinstallation est impossible”a déploré auprès de l’AFP Pablo Ovan, coordinateur de la communication de l’association Human Rights Observers (HRO).

D’autres zones du centre ont été “entouré de rochers”de manière à “rendre les distributions plus difficiles” de nourriture et de matériel par les associations, a-t-il ajouté. En juin, la mairie avait déjà “clôtures installées” chasser les exilés installés sous les ponts du centre-ville, a également dénoncé Pauline, une autre coordinatrice de HRO.

La mairie de Calais s’est refusée à tout commentaire auprès de l’AFP, expliquant avoir “déjà exprimé”. Lundi, la maire Natacha Bouchart – LR ralliée à Emmanuel Macron – avait supposé être à l’origine de ces aménagements en La voix du Nordestimant le budget de pose des pierres à 45 000 euros. “Si on ne veut pas de camps gênants en centre-ville, il faut que j’agisse”dit-elle au quotidien, évoquant les plaintes des riverains, les nuisances sonores, “un sentiment d’insécurité” et “insalubre”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.