a-t-on vraiment intérêt à sauter dessus ?

Air France et la SNCF ont enfin compris que ces cartes permettaient de fidéliser les passagers. Mais le font-ils bien ? Philippe LOPEZ / AFP

ENQUÊTE – Les prix des billets s’envolent et, comme pour passer la douane, les transporteurs font la promotion de leurs cartes à des prix plus attractifs que jamais. Mais sont-ils vraiment si bénéfiques ? Aperçu complet de ce qu’ils permettent (et de ce qu’ils ne permettent pas).

Autrefois, les cartes de réduction se méritaient : elles coûtaient cher et il fallait plusieurs voyages pour les payer. Si leur prix a fortement baissé, c’est qu’Air France et la SNCF ont enfin compris qu’elles permettaient de fidéliser les passagers, et qu’une carte pas chère attire les clients… Même s’ils s’en fichent. utiliser peu, voire jamais ! Alors, bon plan ou fuir ?

Vous êtes « pro » ou « loisir » ?

Au SNCF, alors que les prix des cartes Avantage et Liberté ont baissé, le prix des billets a augmenté. L’ancienne carte « pro », anciennement « Fréquence » puis rebaptisée « Liberté » sous l’impulsion de l’ancienne directrice de Voyages SNCF, Rachel Picard, est passée d’un prix moyen de 700 € à 399 €. Le temps des promos qui se succèdent régulièrement, il passe même à 299 €. Mais dans le même temps, le prix des billets achetés avec cette carte a bondi entre 8% et 27% selon l’heure et la destination.

Même tendance pour les cartes Avantage destinées aux clients « loisirs ». À partir de maintenant…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

Leave a Reply

Your email address will not be published.