Bilan énergétique et bilan énergétique exceptionnel. Quelle différence ? Qui peut en bénéficier ?

Quel est le plafond de ressources en dessous duquel on peut bénéficier du chèque énergie ? L’hiver approche et Arnaud, qui nous interroge, semble craindre une envolée de ses factures. Notre lecteur aimerait savoir s’il peut bénéficier d’un chèque énergie. Qui ? Il y a deux chèques énergie cette année : le « classique » et l’exceptionnel. Quelle est la différence entre les deux ? Qui peut en bénéficier ? Peut-on les combiner ? Quel montant cela représente-t-il ? Ouest de la France vous répond.

Qu’est-ce qu’un bilan énergétique ?

Commençons par le chèque énergie tel qu’il a été lancé en 2018. Généralement versé une fois par an, 5,8 millions de foyers ont pu bénéficier de cette subvention en 2021. Les bénéficiaires la reçoivent directement à domicile, sans aucune démarche. La seule condition pour les ménages est d’avoir un revenu annuel imposable de référence inférieur à 10 800 € net imposable. Ce montant est indiqué sur la première page de votre avis d’impôt le plus récent.

Le montant de cette aide varie donc en fonction de votre salaire mais aussi de votre consommation calculée en UC (unité de consommation), comme le montre le tableau ci-dessous.

Pour savoir si vous êtes éligible, le ministère de la Transition énergétique a mis en place un simulateur en ligne. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

Une extension pour passer l’hiver

Guerre en Ukraine, inquiétudes sur l’approvisionnement en gaz… fin 2022, l’Etat a décidé de prolonger cette aide avec l’attribution d’un “chèque énergie exceptionnel”. Cette dernière a été annoncée le 14 septembre par le gouvernement et concernerait 12 millions de foyers. L’objectif : remédier à la flambée des prix du gaz et de l’électricité, au cœur des préoccupations des Français, notamment des ménages les plus fragiles.

Nous sommes déterminés, comme depuis le début des crises que nous traversons, à agir, nous adapter et protéger les Français et notre économie. a déclaré la Première ministre Elisabeth Borne. C’est pourquoi des chèques énergie exceptionnels seront distribués d’ici la fin de l’année aux 40% de foyers les plus en difficulté.

Cette prolongation profitera donc d’une part aux ménages aux revenus inférieurs à 13 310 € qui devraient bénéficier d’un chèque énergie exceptionnel de 200 € en plus du premier, tandis que ceux qui gagnent entre 13 310 € et 18 610 € bénéficieront de 100 € de aider.
Cette contribution financière s’avérera coûteuse pour l’Etat. Selon Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, ce sera jusqu’à 1,8 milliard d’euros, une somme déjà ancrée dans le budget 2022. soutiendra largement les ménages les plus modestes avec un ciblage précisveut croire le ministre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.