Camilla, reine consort : dans sa famille, une autre maîtresse de la famille royale a fait du bruit !

L’affaire du roi Charles III avec Camilla Parker Bowles, devenue reine consort, est rapidement connue de tous. Éternel rival de Diana, elle, a su faire preuve d’une grande patience pour pouvoir devenir l’officielle de son chéri. Avant elle, une autre femme de sa famille était la maîtresse d’un membre de la famille royale. Alice Keppel, l’arrière-grand-mère de Camilla, était en effet la maîtresse d’Edouard VII, prince de Galles avant le roi Charles III, et du prince William. C’est l’arrière-arrière-grand-père de Charles. L’histoire semble donc se répéter.

Prince de Galles, qui devint plus tard Édouard VII à la mort de la reine Victoria, il choisit Alice Keppel, la grand-mère de Camilla Parker Bowles, comme amante. Alice Edmonston, dite Alice Keppel, est l’arrière-grand-mère de Camilla, la nouvelle reine consort, et était plus qu’une histoire d’amour avec Édouard VII, comme le rapporte le site Histoires royales. Elle était aussi la dernière de ses maîtresses connues et continuait à fréquenter celle qu’on surnommait Bertie, même une fois montée sur le trône. Leur relation a duré plus d’une décennie.

Le nom d’Alice Keppel fait encore du bruit des années plus tard

Et alors que la santé du roi commençait à décliner, tout comme son humeur, Alice Keppel était toujours à ses côtés. L’ancêtre de Camilla était donc le dernier amour d’Edouard VII. Son nom n’a pas manqué de faire du bruit jusqu’à il y a encore quelques années, quand La Couronne, la série à succès de Netflix, en a fait mention. Dans l’épisode 10 de la saison 4, Camilla Shand, désormais reine consort, rappelle au roi Charles III, qui n’était alors que le prince de Galles raconté, que l’histoire se répète, car comme son arrière-grand-mère Alice Keppel, elle est aussi la maîtresse du prince de Galles.

La beauté d’Alice Keppel était sans pareille. Elle avait eu beaucoup de succès auprès d’hommes riches plus âgés qu’elle, avant de rencontrer Edouard. Son mari George Keppel, en difficulté financière, avait décidé de permettre à sa femme de voir autant d’hommes qu’elle le souhaitait”tant qu’à la fin, elle me revient“, apprend-on dans le livre Affaires royales par Carroll Leslie. Et c’est en 1989, alors qu’elle avait 29 ans, qu’Alice Keppel a rencontré Edward, prince de Galles, alors âgé de 56 ans. Il est immédiatement tombé sous son charme.

Leave a Reply

Your email address will not be published.